La belle histoire du jour : sans jambes après un accident, elle réalise son rêve de devenir médecin

Capucine Moulas
Publié le 15 avril 2016 à 19h23
La belle histoire du jour : sans jambes après un accident, elle réalise son rêve de devenir médecin

DÉVOTION – Renversée par un camion à l’âge de 4 ans, Li Juhong a perdu ses deux jambes. Depuis, la jeune femme de la région escarpée de Chonqing en Chine a réalisé son rêve malgré son handicap : aider les autres en devenant médecin de campagne.

Dans sa région de Chonqing en Chine, Li Juhong a déjà aidé près de 6000 personnes dans le besoin. Cette jeune femme de 37 ans est médecin de campagne depuis 15 ans. Mais à l’inverse de ses confrères, elle doit se déplacer de patient en patient sans jambe. A l’âge de 4 ans, alors qu’elle se rendait à la garderie, elle s’est faite percutée par un camion, et s’est vue amputée des deux jambes.

Loin de renoncer et refusant l’immobilité, la petite Li a appris à se déplacer à la force de ses bras et quatre ans plus tard, elle utilisait de petits tréteaux en bois, en guise de béquilles, rapporte le site chinois People’s Daily Online . Malgré son handicap, Li quitte son village quelques années plus tard pour réaliser son rêve : devenir médecin.

SIPANY/SIPA

Retour au village pour aider les autres

Diplômée de l’université en 2000, Li est revenue dans son village natal un an plus tard pour devenir la nouvelle praticienne de la région, particulièrement vallonnée. Sans compter que les quelque 1000 habitants du village où elle vit désormais sont pour la plupart des personnes âgées. Li doit donc se rendre à domicile pour les consultations. Pour assumer cette lourde tâche, elle peut compter sur Xing, devenu son mari peu après son retour.


Le jeune homme, lui-même dévoué à sa femme, a quitté son emploi pour l’aider à se déplacer et à se rendre chez les patients. Li est aujourd'hui fière de son métier. "J’ai seulement fait ce que je pense être mon devoir", confie-t-elle au média chinois, traduit par le  Daily Mail . "Même si je ne suis pas glorifiée pour mon travail, je resterai toujours un médecin de campagne".

SIPANY/SIPA

Capucine Moulas

Tout
TF1 Info