La Bretagne se mobilise pour éviter d'écraser les grenouilles sur la route

Le service METRONEWS
Publié le 26 octobre 2015 à 10h54
La Bretagne se mobilise pour éviter d'écraser les grenouilles sur la route

ANIMAUX – L'Ille-et-Vilaine, département breton, a mis en place des équipements permettant aux batraciens de traverser la route pendant la saison des amours, qui démarre en janvier. Chaque année, ils sont des centaines à se faire écraser.

Chaque mois de janvier à Vern-Sur-Seiche, près de Rennes, le goudron de la route départementale 86 se pare de centaines de batraciens morts. Tritons marbrés, alpestres ou palmés, grenouilles vertes ou salamandres tachetées sont écrasés par la circulation en tentant de traverser la route. Une malheureuse routine à laquelle le Conseil départemental d'Ille-et-Vilaine a voulu remédier cette année avec un équipement spécial, rapporte France 3 régions .

Et pour cause, 2015 ne dérogera pas à la règle. De janvier à mars, saison des amours, les espèces rejoindront la mare pour se reproduire depuis le bois de Soeuvres où elles passent l'automne, sans se soucier de la dangereuse frontière entre ces deux points de vie.

Cinq crapaducs pour 65.000 euros

Pour sécuriser leur traversée, cinq crapaducs ont été construits. "C'est un caniveau qui est situé au niveau de la chaussée et qui est ajouré pour permettre aux amphibiens de voir la lumière passer au travers de ce caniveau et de traverser cette route quasiment sans s'en rendre compte", révèle Jean François Le Bas, du service espaces naturels au conseil départemental d'Ile-et-Vilaine, cité par Franceinfo.tv . Les travaux ont été achevés vendredi 23 octobre. Coût de l'opération : 65.000 euros.

Un investissement permettant de soulager les bénévoles, qui s'attellent au sauvetage des grenouilles et autres crapauds chaque année depuis huit ans. L'association  la Parvole  ramasse habituellement les animaux dans des seaux pour les emmener directement dans l'étang. Selon leur comptage, près de 1200 batraciens perdaient la vie chaque saison.

À LIRE AUSSI >>  Une carte illustre la répartition des animaux dans le monde si l'homme n'avait jamais existé


Le service METRONEWS

Tout
TF1 Info