Verif'

"La délinquance explose dans les villes que le RN administre", vraiment ?

Publié le 13 janvier 2024 à 8h00

Source : JT 20h Semaine

Un député socialiste a vivement critiqué le bilan sécuritaire du Rassemblement national, ce mardi.
Selon Philippe Brun, "la délinquance explose dans les villes" administrées par le RN.
Nous avons vérifié les chiffres.

Lancé dans les européennes, le Rassemblement national veut faire de la sécurité et de l'immigration des thèmes centraux de sa campagne. Or, son bilan en la matière ne serait pas aussi bon, à en croire le député Philippe Brun (PS). Ce mardi 9 janvier, l'élu de l'Eure a accusé le parti de Marine Le Pen d'avoir des résultats catastrophiques dans les villes qu'il administre, avec une "délinquance qui explose".

Hausse des coups et blessures, baisse des destructions

En guise d'exemples, le député socialiste cite les villes d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) et Fréjus (Var). Pour rappel, neuf villes françaises sont aujourd'hui gérées par des élus du parti d'extrême droite. Toutefois, les élections ayant eu lieu au printemps 2020, un bilan n'est possible que sur celles restées dans les mains du RN depuis les municipales de 2014. À savoir, les deux communes évoquées par Philippe Brun ainsi qu'Hayange (Moselle), Beaucaire (Gard), Le Pontet (Vaucluse) et Villers-Cotterêts (Aisne).

Commençons par Hénin-Beaumont. Si la délinquance était effectivement en hausse de 8,4% en 2023, les conclusions du député socialiste relèvent du raccourci. Selon les données du Service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI), qui commencent en 2016 pour se terminer en 2022, le nombre de victimes de coups et blessures enregistrées dans la commune tenue par Steeve Briois ont bel et bien augmenté, de 46%. Néanmoins, sur la même période, les destructions et dégradations volontaires ont baissé (-34%), tout comme les vols de véhicules.

Nombre de crimes et délits enregistrés par catégorie à Hénin-Beaumont entre 2016 et 2022
Nombre de crimes et délits enregistrés par catégorie à Hénin-Beaumont entre 2016 et 2022 - SSMSI

De manière générale, la commune suit en réalité la tendance du reste du département, voire du pays. Pour reprendre le cas des coups et blessures volontaires, le phénomène est en hausse sur la même période dans toutes les agglomérations similaires de la région (+65%). Idem du côté des destructions et des dégradations volontaires, qui reculent dans tout le Pas-de-Calais (-27%). Reste que dans les deux cas, la commune aux mains du RN a un taux d'incidence supérieur à la moyenne du département et à celle de la France métropolitaine.

Nombre de victimes de coups et blessures à Hénin-Beaumont entre 2016 et 2022 par rapport au reste du territoire
Nombre de victimes de coups et blessures à Hénin-Beaumont entre 2016 et 2022 par rapport au reste du territoire - SSMSI

Un constat similaire est observable à Hayange, en Moselle. Là aussi, le nombre de cambriolages se sont écroulés en six ans, passant de 93 délits enregistrés en 2016 à 18 en 2022. Un recul si important que la moyenne de la commune administrée par Fabien Engelmann est passée derrière celle du département et du pays. Toutefois, le nombre de victimes de coups et blessures volontaires a doublé sur la même période, passant de 59 à 101, avec un nombre de victimes largement supérieur au reste de la France et du département. Les autres données sont restées stables, à l'image du reste du département.

Aucune tendance notable

Enfin, la commune de Fréjus peut se targuer d'avoir un bon bilan, avec une baisse ou une stabilité dans quasi tous les domaines. Toutefois, là encore, le phénomène n'est pas plus important dans la commune dirigée depuis 2014 par David Rachline qu'ailleurs dans le Var. À titre d'exemple, les destructions et dégradations volontaires ont reculé (-23%) pour passer d'une incidence de 15 à 12 pour 1000 habitants, quand le reste du département est sous la barre des 9 cas pour 1000 habitants et la France métropolitaine est à 8‰.

En résumé, le bilan des maires du Rassemblement national est contrasté. Si la délinquance n'a "explosé" dans aucun d'entre eux, elle n'a pas non plus reculé de manière singulière. L'ensemble des tendances dans les neuf communes que nous avons analysées sont conformes à celles observées depuis 2016 dans leur département ou à l'échelle nationale.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur X : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia SIDERIS

Tout
TF1 Info