Guerre en Ukraine : un séisme pour l'économie mondiale

La guerre en Ukraine a aussi un impact sur le moral des salariés français

Julien Vattaire
Publié le 14 avril 2022 à 10h52
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

L'ICAS, avec sa ligne d'écoute, œuvre pour la prévention des risques psychosociaux.
L'organisation internationale remarque que le conflit en Ukraine a provoqué davantage d'appels de salariés.
L'état d'esprit des salariés français s'est dégradé depuis la pandémie du Covid-19.

La guerre en Ukraine a un impact sur l'état mental des salariés français. C'est le constat dressé par l'ICAS, une organisation internationale spécialisée dans le domaine de la prévention des risques psychosociaux, auprès de nos confrères du Parisien. Proposant une ligne d'écoute et de soutien destinée au salariés, l'ICAS constate une augmentation du nombre d'appels en lien avec le conflit depuis le 24 février, date du début de l'invasion russe en Ukraine.

Lire aussi

"9 % des personnes qui contactent nos intervenants en France le font pour évoquer la guerre en Ukraine", affirme Mathieu Wilkens, responsable des services ICAS Europe de l’Ouest, au Parisien. Lors des échanges avec les salariés, des motifs d'inquiétudes, avec un impact psychologique non négligeable, sont fréquemment relevés : "Ce peut être parce qu’ils sont concernés directement par ce sujet, avec des proches vivant en Ukraine ou en Russie. Ou parce que cela génère chez eux une anxiété générale avec des interrogations plus larges : Est-ce que le conflit pourrait arriver chez nous ? ou, ai-je le droit d’aller bien alors que des personnes meurent pas loin de notre pays ?", explique Mathieu Wilkens.

Selon Isabelle Tarty, vice-présidente de la FIRPS (Fédération des intervenants en risques psychosociaux), citée par nos confrères du Parisien, "des troubles du sommeil, des irritabilités, une hausse des incivilités", sont des conséquences psychologiques découlant de la guerre en Ukraine. 

Le Covid-19 avait déjà bien entaché le moral des Français

Ces observations interviennent alors même que le moral des salariés français avait déjà été fragilisé ces deux dernières années par la pandémie du Covid-19, marquée par des confinements successifs et des périodes de télétravail recommandées. 

Le 7 mars dernier, un sondage réalisé par OpinionWay pour le cabinet Empreinte Humaine faisait état d'une "fatigue pandémique" qui s'installait, après avoir consulté près de 2.000 salariés entre le 27 janvier au 11 février. 67% se disaient fatigués des discussions concernant le Covid-19 dans les médias, 55% étaient lassés "de suivre toutes les réglementations et recommandations" et 35% "n'ont plus envie de lutter" contre le virus.


Julien Vattaire

Tout
TF1 Info