La mairie de Paris veut piétonniser le bas des Champs-Élysées le dimanche

TG avec AFP
Publié le 15 septembre 2022 à 17h48
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

La mairie veut attirer les Parisiens vers la partie basse de l'avenue des Champs-Élysées.
Une demande a été formulée pour piétonniser la zone le dimanche.
Des travaux ont déjà débuté.

Réconcilier les Parisiens avec des jardins peu fréquentés. C'est l'objectif de la mairie de Paris qui souhaite dynamiser la partie basse des Champs-Élysées. Une demande a ainsi été adressée à la préfecture de police, pour couper la circulation le dimanche.

La ville "souhaite piétonniser tous les dimanches" la partie est de la célèbre artère, "première étape pour magnifier les jardins" et participer à la "reconquête de la place de la Concorde et du bas des Champs-Élysées", a indiqué l'adjoint (PS et apparentés) aux espaces verts Christophe Najdovski. La mairie a déjà formulé sa demande auprès de la préfecture, a-t-il confirmé.

Un hectare bientôt végétalisé

La revalorisation des jardins publics dessinés au XVIIe siècle par André Le Nôtre et bordant l'Élysée fait partie d'un premier plan de rénovation du quartier annoncé en mai par la maire PS Anne Hidalgo en vue des Jeux olympiques de 2024. Ce plan comprend également la réduction de la place de la voiture sur la place de l'Étoile. Ses adjoints ont donné jeudi matin le coup d'envoi des travaux en accueillant, sur le port des Champs-Élysées, une barge transportant une partie des 14.000 mètres carrés de granit prévus pour refaire les trottoirs de l'avenue, aujourd'hui très dégradés.

Outre la réfection des trottoirs et du mobilier urbain, en souffrance depuis les manifestations des Gilets jaunes, "on plante 107 arbres, on débitume et végétalise un hectare", avec trois axes mineurs du bas de l'avenue "transformés en allées paysagères" et, "sur la partie haute des Champs, 400 pieds d'arbres végétalisés", a rappelé l'adjoint écologiste.

Lire aussi

Autour de l'Arc de Triomphe, l'agrandissement de l'anneau piéton se fera via des bornes en calcaire posées sur 10 m de largeur "pour neutraliser les trois files de voiture les plus proches", a précisé l'adjoint (PCF) à la construction publique Jacques Baudrier. Ces premiers travaux, pour lesquels la mairie engage une trentaine de millions d'euros, doivent se terminer fin 2023.


TG avec AFP

Tout
TF1 Info