La petite histoire du rouge à lèvres racontée par Monique Younès

par Sabine BOUCHOUL | Chronique Bonjour ! La Matinale TF1 : Monique YOUNÈS
Publié le 22 janvier 2024 à 13h22, mis à jour le 22 janvier 2024 à 13h57

Source : Bonjour !

L'Hexagone reste le leader incontestable dans le marché du rouge à lèvres.
Quelles que soient les nuances, les textures et les marques, le rouge à lèvres connaît une croissance formidable.
Monique Younès nous raconte l'histoire du rouge à lèvres dans Bonjour ! La Matinale TF1.

En 2023, il s’est vendu 900 millions de bâtons de rouge à lèvres, soit 27 par seconde. La tendance ne faiblit pas pour cette année puisque depuis le début de l’année, on est déjà à 50 millions. Et sur le marché du rouge à lèvres, la France est le leader incontestable et incontesté, nous révèle Monique Younès dans Bonjour ! La Matinale TF1.

Le rouge à lèvres, un petit plaisir non-coupable

Le rouge à lèvres connaît une croissance à deux chiffres, peu importe les nuances, les textures ou les marques. Pour la chroniqueuse, "c’est réconfortant de s’octroyer ce petit luxe personnel quand tout s’effondre". Elle rappelle, par exemple, qu’après la tragédie du 11 septembre, les ventes de rouge à lèvres ont explosé aux États-Unis. Même phénomène après la crise du Covid. 

Il termine une mise en beauté, s’accorde aux tenues ou aux humeurs, ajoute du glamour. Pour Monique Younès, le rouge à lèvre est le "bâton de maréchal du maquillage". Pourtant, pour certaines féministes, ce produit cosmétique est un symbole d’asservissement de la femme et elles ont d’ailleurs lancé le hashtag "balance ton rouge".

Quand les régimes politiques chassaient le rouge à lèvres

Dans l’Histoire, certains régimes interdisaient aux femmes de porter du rouge à lèvres. C’était le cas, par exemple, de l’Allemagne Nazie qui considérait que c’était là "un acte de propagande américaine". Pourquoi ? Monique Younès nous explique que les femmes soldates américaines étaient obligées de porter du rouge à lèvres quand elles allaient au combat. "Cela faisait partie de leur costume", afin d’être élégante. Les régimes communistes chassaient également le rouge à lèvres, allant jusqu’à organiser des pénuries de bâtons, car pour eux, c’était un signe d’émancipation de la femme. En Iran, dans les années 80, les ayatollahs demandaient aux gardiens de la paix "d’enlever le rouge à lèvres des femmes rebelles à la lame de rasoir".

Sarah Bernhardt, une influenceuse beauté avant l’heure

En France, les femmes portent du rouge à lèvres depuis la fin du 19ᵉ siècle. Cela s’explique par l’essor des grands magasins. Mais c’est surtout l’actrice Sarah Bernhardt qui a participé à l’expansion du rouge à lèvres. Lorsqu’elle décide de maquiller ses lèvres, en dehors de la scène, toutes les Parisiennes lui emboîtent le pas et l’imitent aussitôt. Aujourd’hui, les influenceuses ont bien compris que le rouge à lèvres est un produit qui s’arrache, si bien que les "arrière-petites-filles symboliques" de Sarah Bernhardt ont toutes lancé leur propre gamme, de Rihanna à Kim Kardashian.


Sabine BOUCHOUL | Chronique Bonjour ! La Matinale TF1 : Monique YOUNÈS

Tout
TF1 Info