La question de la semaine : comment survivre à Noël si vous détestez cette fête ?

par Capucine MOULAS
Publié le 23 décembre 2016 à 16h50
La question de la semaine : comment survivre à Noël si vous détestez cette fête ?
Source : SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

COMMANDO – Noël est aux portes. Cadeaux gênants, gueuletons interminables, famille indésirable et maison saturée… Non, les fêtes de fin d’année ne sont pas qu’une partie de plaisir. Voici cinq conseils pour survivre.

Noël. Sa magie, ses illuminations, sa vague solidaire, ses yeux d'enfants émerveillés… Blablabla. Passons sur les niaiseries et soyons honnêtes : Noël peut aussi être un enfer. Le père Noël aime les enfants jusqu’à se coltiner un tour du monde en une nuit, curer ses rennes, se geler le pompon par un froid glacial (tout ça pour deux cookies) ? Grand bien lui fasse.

En ce qui vous concerne, vous n’êtes pas dupe : il faut bien plus qu’un bonnet rouge et trois grelots pour survivre à cette fête démoniaque (encore le lobby des lutins). Marre de l’oncle ivrogne ? Ras-le-bol de passer ses vacances en cuisine pour engraisser la maisonnée ? Par-dessus la tête de feindre l’extase en déballant le cadeau de supermarché de votre belle-sœur ? LCI compatit et vous propose cinq astuces simples et efficaces pour tenir le coup pendant les fêtes de fin d’année. 

1. Fuyez Tata Josette, fan de Noël

On la repère facilement (et de loin) avec son pull rouge et vert brodé de sapins. Vous soupçonnez Tata Josette d’être un lutin espion depuis l’an dernier, quand elle a orchestré l’atroce chorale de Noël avec les rejetons dissonants du quartier. C’est votre ennemi ludique numéro un et sa joie de vivre vous donne envie de l’étouffer dans la dinde. En un mot comme en cent : c’est votre pire cauchemar de Noël. 

undefinedundefinedGiphy

Astuce : donnez-lui une caisse de boules et dites-lui que le sapin n’est pas assez garni. Cette activité devrait l’occuper, le temps de s’en jeter un derrière la cravate pour supporter sa prochaine pulsion.

2. Evitez de parler de l’immigration, de la présidentielle ou de votre célibat à table

Vous n’avez pas envie de passer des heures à tourner et retourner votre serviette en papier rouge tacheté de flocons kitchs sous la table ? Évitez tous les sujets à potentielle discorde : à savoir à peu près tous - si ce n’est le repas même si "dès le 1er janvier, c’est régime hein !" (elle va vraiment finir dans la dinde, Tata Josette), le fait qu’il n’y ait pas eu de neige à Noël depuis "Pouf… des années, mon pauvre !" ou encore que vous aimez bien la nouvelle Miss France mais quand-même, vous préfériez"Miss (compléter avec votre région)". 

undefinedundefinedGiphy

Astuce : entonnez très fort le refrain de "Petit Papa Noël" (ou "Highway to Hell" de ACDC selon l’humeur) à chaque fois que quelqu’un aborde un sujet politique, sociétal ou matrimonial. Infaillible.

3. Empêchez Tonton Robert de boire

Comme Tonton Robert est le seul homme de la famille qui caresse chaque année un peu plus l’obésité morbide, le conseil familial (Tata Josette) lui a attribué l’illustre rôle du père Noël. Mais comme chaque année, vous savez qu’avec un verre de trop, petit papa Noël se met à montrer ses fesses aux enfants avant de se ramasser sur le sapin. Gênant.

undefinedundefinedGiphy

Astuce : dites à tous les enfants (surtout à ceux des autres) que le père Noël n’existe pas. Il n’y aura plus d’ambigüité et la peur de gaffer s’envolera aussi tôt. De toute façon, vous ne connaissez pas la planque d'alcool de Tonton Robert.

4. Préparez des "phrases cadeaux"

Voilà peut-être l’un des pires moments de cette torture générale. L’air faussement ravi quand vous déballez un cadeau qui n’est, au mieux, pas fait pour vous, au pire, une insulte au monde de l’harmonie esthétique. Tata Josette (toujours elle) se surpasse en la matière avec force livres achetés au poids et écharpes à froufrous. La meilleure technique : préparez une série de phrases toutes faites que vous égrainerez dans le contexte. Exemple : "Super ! Je ne l’avais pas ce (compléter avec le cadeau nul)".

undefinedundefinedGiphy

Astuce : dites aux convives que vous avez aperçu le traineau du père Noël par la fenêtre et profitez-en pour jeter votre cadeau pourri dans la cheminée. (Si vous manquez de temps, ajoutez qu’un lutin s’est jeté du toit derrière la maison). 

5. Trouvez un placard sombre et gardez la clef

Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner en ces temps de chaos, c’est de vous trouver un bunker. Faute de constructions souterraines fortifiées, choisissez un placard dans la maison et recroquevillez-vous dedans lorsque Tata Josette sort ses bougies en forme d’ange. Prétextez que vous allez recompter vos cadeaux ou que vous avez une envie pressante (ce qui n’est pas faux, notez).

undefinedundefinedGiphy

Astuce : lorsque vous en avez assez de remuer la poussière, enfermez les enfants à votre place pendant une heure ou deux. Dites-leur qu’ils trouveront du chocolat dans le fond du placard. Ils sont suffisamment crédules pour se faire avoir et vous aurez la paix.

Noël : 5 conseils pour éviter les cadeaux empoisonnésSource : Sujet JT LCI
Cette vidéo n'est plus disponible

Capucine MOULAS

Tout
TF1 Info