La terre argileuse est un type de sol difficile à apprivoiser pour les jardiniers.
Contrairement aux idées reçues, il est possible d’y planter de nombreux légumes et fleurs.
Il est important de l’ameublir et de l’assouplir de temps en temps.

On ne choisit pas la terre de son jardin. Et s’il y a un type de terre que les jardiniers n’apprécient généralement pas, c’est la terre argileuse. Beaucoup craignent de devoir composer avec ce sol complexe à maîtriser. Si elle traîne une mauvaise réputation, la terre argileuse présente de nombreux  avantages : elle retient les minéraux comme le potassium et le magnésium et les restitue aux végétaux. 

Qu’est-ce qu’une terre argileuse ?

Il s’agit d’un sol lourd et compact qui a tendance à gonfler lorsqu’il est humide et à se rétracter en période de sécheresse. Lorsqu’il pleut en abondance, l’eau stagne. Lent à se réchauffer, ce sol devient, en revanche, très dur en cas de sécheresse. On remarque alors des fissures et des fentes. Si la germination et la croissance peuvent être rudes pour certains végétaux, une terre argileuse peut être bénéfique pour les plantes qui craignent le dessèchement. 

Comment identifier une terre argileuse ?

Le test de l’anneau permet de savoir si le sol est argileux. Il suffit d’humidifier une poignée de terre, de la rouler et d’en faire un anneau ou un boudin. Si ce dernier tient, vous avez votre réponse. Un autre test consiste à remplir un bocal transparent avec de l’eau et de la terre. On mélange et on laisse décanter pendant quelques heures. Si la terre est effectivement argileuse, dans ce cas, vous verrez plusieurs couches apparaître : du sable au fond, puis du limon, puis l’argile, l’humus et enfin le détritus organique. 

Comment améliorer une terre argileuse ?

Sans intervention de votre part, il sera très difficile de travailler et de jardiner. Le sol risquera de devenir très collant lors de la saison hivernale et très dur en période estivale. Il est donc nécessaire de l’assouplir et de l’alléger. N’hésitez pas à mélanger la terre avec de la matière organique, du terreau de plantation, du fumier fermenté, des engrais verts ou encore du compost. Il sera essentiel de réaliser des paillages pour garder l’humidité en été. Cela aura, également, pour effet de stimuler l’activité des micro-organismes présents dans la terre. Pour ameublir un sol argileux, il est aussi important de travailler la terre, sans la retourner, avec une grelinette, de préférence après une période de pluie. 

Que planter dans une terre argileuse ?

On privilégie les légumes aux racines superficielles ou peu profondes, comme les laitues, les poireaux, les haricots, les pois, les épinards, les poireaux ou encore les aubergines et les poivrons. On peut aussi planter les choux-fleurs, les brocolis, les choux de Bruxelles, les artichauts. Côté fleurs, les sols argileux sont bénéfiques pour les géraniums, les pivoines, les fuchsias, les reines-marguerites, les amarantes, les œillets ou encore le myosotis. Pour les arbustes ? L’aubépine, le lilas, le millepertuis ou encore le sureau se développent parfaitement bien dans ce type de terre.

 

Pour que les racines s’installent plus facilement dans la terre, les spécialistes conseillent de creuser des trous trois fois plus larges que la motte à planter et d’ajouter du gravier pour faciliter le drainage, du terreau et du compost. On plante lorsque la terre n’est pas trop humide et on peut aussi placer des tuteurs pour un meilleur ancrage.


Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info