Lambris mural : quatre raisons pour se laisser séduire par ce revêtement

par Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO
Publié le 19 février 2024 à 20h00

Source : JT 13h WE

Boudé pendant un temps, le lambris retrouve ses lettres de noblesse dans nos intérieurs.
En bois ou en PVC, il est (re)devenu un allié pour isoler la maison et pour lui apporter de la chaleur.
On vous livre quelques pistes pour bien choisir son lambris mural.

Très tendance dans les années 80, le lambris a doucement perdu de sa superbe. Pendant un temps, il a même été jugé désuet, ringard et finalement boudé. Les particuliers lui ont tourné le dos, préférant opter pour la peinture ou le papier peint pour habiller les murs de leur logement. Toutefois, le lambris n’a pas dit son dernier mot puisque ces dernières années, on assiste à son retour en force. Comment et pourquoi le choisir, on vous dit tout. 

Le lambris, une meilleure isolation phonique et thermique

Il revient en force pour habiller les murs de tout type de logement. À l’heure où l’on souhaite faire des économies d’énergie, le lambris est une bonne solution pour améliorer facilement l’isolation thermique de nos murs. En effet, il fait office de double paroi et permet notamment d’isoler les murs exposés aux vents dominants (surtout si on l’associe à de la laine de verre). Il participe également à isoler acoustiquement votre logement, idéal quand les murs de la maison sont mitoyens. 

Le lambris, une décoration d’inspiration nordique

Si on associait le lambris mural au chalet de montagne un peu désuet, aujourd’hui, on le plébiscite pour renforcer l’aspect cocooning de son intérieur. Il peut dire merci à la tendance « hygge », cet art de vivre nordique prônant le retour à la nature et à la simplicité. Le bois est omniprésent dans les décorations nordiques et ce n’est pas un hasard, c’est sans doute le matériau le plus chaleureux et apaisant. Le lambris mural trouve sa place aussi bien dans un salon que dans une chambre, mais aussi dans la cuisine ou la salle de bain. Il s’invite partout et sa résistance à toute épreuve lui permet d’être particulièrement résistant à l’humidité. 

Le lambris mural en bois pour plus d’authenticité et de chaleur

Traditionnellement, le lambris est en bois. Selon l’essence choisie, le rendu ne sera pas le même dans votre maison, car chacune possède une esthétique particulière. Les résineux (comme le mélèze, le ou encore le sapin) sont les moins onéreux et ont un aspect plus clair. Les bois exotiques (comme le Teck ou l’Ipé) ou encore les bois feuillus et nobles (châtaignier, hêtre) sont plus onéreux, en revanche, ils sont plus durables, offrent des coloris variés et sont d’une très grande résistance. À noter également qu’il existe différentes classes de bois. Les classes 1 sont indiquées pour l’aménagement des pièces où l’humidité est inférieure à 20 %, les classes 4 pour les pièces dans lesquelles l’humidité est toujours supérieure à 20 % et les classes 5 sont conseillées pour les milieux en contact avec l’eau. 

Le lambris mural en PVC, l’alternative au bois

Aujourd’hui, les fabricants proposent des lambris en PVC qui se déclinent en plusieurs coloris et qui peuvent imiter aussi bien le bois que le métal ou le marbre. Moins cher que le bois, le PVC a l’avantage d’être très résistant, il ne craint pas les projections, il n’a pas besoin d’être traité et résiste à l’humidité. Les lambris au PVC sont proposés en lames ou en dalles et ne nécessitent pas un savoir-faire particulier pour être posés. C’est donc une alternative intéressante pour une décoration intérieure à la fois chaleureuse et moderne.


Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info