L'info passée au crible
Verif'

Le cannabis a-t-il évolué pour devenir "beaucoup plus addictif", comme l’affirme François Braun ?

par Caroline QUEVRAIN
Publié le 1 novembre 2022 à 18h22
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Le ministre de la Santé s’est opposé à la légalisation du cannabis, jugeant ce produit plus dangereux qu’avant.
La teneur en THC de la résine comme de l’herbe de cannabis a bien augmenté.

Si le ministre de la Santé a reconnu avoir déjà fumé "deux, trois joints" dans sa jeunesse, il s’est dit fermement opposé à tout projet de légalisation du cannabis. Dans la lignée d’Emmanuel Macron, qui a progressivement durci sa position au fil des ans, François Braun est donc contre et a expliqué pourquoi sur RTL, le 29 octobre : "Ce n'est plus le même cannabis. Il faut être très attentif à ça. Les plants sont trafiqués, y compris génétiquement, par des trafiquants pour les rendre beaucoup plus addictifs. C’est dangereux pour la santé".

Une concentration en THC plus grande dans la résine

Le cannabis est composé de deux principes actifs : le delta-9-tétrahydrocannabinol, aussi appelé THC, et le cannabidiol, alias le CBD. Leur concentration varie selon les produits consommés. Quelle différence entre les deux ? N'étant pas sans conséquence sur la santé, la consommation de THC "entraîne des effets euphorisants, une désinhibition et un sentiment de bien-être", rappelle Santé publique France (SPF). Mais c’est surtout cette substance qui a un "pouvoir addictogène", contrairement au CBD, qui possède simplement des "propriétés anxiolytiques, relaxantes ou sédatives". 

Et la présence du THC a bel et bien augmenté dans le cannabis retrouvé dans les saisies. "La teneur moyenne en THC de la résine de cannabis a plus que doublé en dix ans, passant de 12,3% en 2011 à 26,7% en 2020, tandis que, dans la même période, celle de l’herbe a progressé de 25% (de 10,4% en 2011 à 13,0% en 2020)", constate l’OFDT, l'Observatoire français des drogues et des tendances addictives, à partir des remontées de la police judiciaire. Au début des années 2000, le taux de THC de la résine de cannabis était plutôt estimé entre 9% et  13%, selon l’OFDT. Celui des échantillons d’herbe variait quant à lui de 6% à 13%. 

En Europe, la teneur moyenne en THC de la résine de cannabis est de 21%
En Europe, la teneur moyenne en THC de la résine de cannabis est de 21% - Observatoire européen des drogues et des toxicomanies

À l’échelle européenne, le taux de THC retrouvé dans la résine de cannabis est légèrement plus bas. Depuis Lisbonne, l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies a publié son rapport de 2022 sur l’usage de plusieurs substances dans les pays de l’UE. Il relève qu’"au cours de la dernière décennie, les prix indexés de l’herbe et de la résine de cannabis sont restés relativement stables, tandis que la teneur moyenne en THC de ces deux formes a augmenté". Et que "la teneur moyenne en THC de la résine (21 %) est presque deux fois supérieure à celle de l’herbe de cannabis, qui est généralement d’environ 11 %". Dans ce contexte, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) s’attelle à mettre à jour son rapport sur les "conséquences sanitaires et sociales de la consommation de cannabis à des fins non médicales". Une publication est attendue avant la fin de l’année 2022.

Lire aussi

Maintenant, que sait-on de la dépendance liée à cette substance ? Dans son étude citée plus haut, Santé publique France souligne que "contrairement à ce qui a longtemps été affirmé, les données actuelles montrent qu’environ 10 % des personnes qui expérimentent le cannabis deviennent dépendantes". Celle-ci monte à 50% pour les consommateurs quotidiens.  

En France, si le ministre de la Santé ferme la porte à une légalisation du cannabis, les parlementaires se penchent régulièrement sur le sujet. En juillet dernier, une note sénatoriale, réalisée à la demande de la sénatrice Catherine Conconne, s’est penchée sur la législation des pays voisins. Elle constate que l'ensemble des pays étudiés, de l’Allemagne au Portugal jusqu’aux Pays-Bas, "a dépénalisé la consommation du cannabis, à l'exception de la Suisse", où la consommation reste une infraction pénale.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Caroline QUEVRAIN

Tout
TF1 Info