POLÉMIQUE- La droite et l'extrême droite ont dénoncé le choix de retirer le drapeau tricolore pour célébrer la présidence de l'UE par la France. Le dispositif est "en place pour quelques jours", a précisé le secrétaire d'État aux Affaires européennes.

L'Arc de Triomphe de nouveau dans les polémiques. Pour célébrer la présidence française de l'Union européenne qui démarre ce 1er janvier, et pour six mois, l'Élysée a remplacé le drapeau tricolore par celui européen. Mais contrairement à 2008 où les drapeaux flottaient de concert, cette fois, seul celui aux douze étoiles plane au-dessus de la tombe du Soldat inconnu depuis le vendredi 31 décembre.

"Outrage", "provocation"...

Un geste qui n'a pas plu à l'extrême droite et une partie de la droite. Sur Twitter, Marine Le Pen est la première à s'en émouvoir. La candidate du Rassemblement National s'est dite "outrée" par cette "provocation", qui selon elle, "offense ceux qui se sont battus pour la France".  Ce samedi après-midi, elle a indiqué déposer un recours en annulation et une demande de suspension de la décision présidentielle devant le Conseil d'État.

De son côté, son concurrent Eric Zemmour a déploré "un outrage".

Nicolas Dupont-Aignan, lui aussi prétendant à l'Élysée, a qualifié Emmanuel Macron de "profanateur qui piétine nos couleurs". Plus tard dans la soirée, la candidate des Républicains Valérie Pécresse, qui joue des coudes avec le Président de la République dans les sondages, a elle aussi fait part de ses critiques : "Présider l'Europe oui, effacer l'identité française non !"

Tous, ont demandé à ce que le drapeau tricolore soit réinstallé. "Il le sera évidemment. C’est une initiative symbolique et temporaire, qui accompagne le 1er janvier et le début de la présidence française du Conseil de l’Union européenne", a répliqué le secrétaire d'État aux Affaires européennes, Clément Beaune. Le ministre dénonce, au contraire, des "polémiques stériles", reprochant à Valérie Pécresse de "courir après" l'extrême droite.

D'après des sources gouvernementales à TF1 et LCI, le drapeau européen sera retiré en début de semaine. Il n'y aura alors plus rien, comme d'habitude à l'Arc de Triomphe en dehors des grandes cérémonies. Les deux bannières - françaises et européennes - pourraient être remises ensemble en deuxième partie de semaine prochaine, à l'occasion de la visite à Paris des commissaires européens.

Pour marquer le début de cette nouvelle présidence française, d'autres célébrations ont eu lieu ce vendredi, telle l'illumination en bleu - la couleur de l'Europe - de la Tour Eiffel à Paris ou du Capitole à Toulouse. 

Des dizaines de monuments seront aussi animés à travers toute la France durant la première semaine de janvier.


L.C

Tout
TF1 Info