Les forces de l'ordre ont été averties du déroulement d'une rave-party à Lens, dans le Pas-de-Calais.
Près de 2000 personnes seraient rassemblées pour cet événement, organisé sans autorisation.
La préfecture a bloqué l'accès au site pour éviter que de nouveaux arrivants se rendent sur place.

Réunies dans une friche industrielle de Lens, dans le Pas-de-Calais, 1500 à 2000 personnes se sont rassemblées ce samedi pour une vaste rave-party. Non déclaré, cet événement "se déroule au sein d'un vaste site industriel de plusieurs hectares (...) particulièrement dangereux et complexe en raison de sa situation géographique (à proximité immédiate de l'autoroute A21 qui n'est pas grillagée, d'une rivière et de l'entreprise Nexans qui a dû cesser son activité en raison des intrusions), de ses toitures instables et de la présence de fosses", a souligné la préfecture du Pas-de-Calais dans un communiqué. En conséquence, la police présente sur les lieux a bloqué l'arrivée de nouveaux participants, mettant en avant les risques encourus sur un tel site.

Les forces de l'ordre mobilisées "ont mis en place plusieurs barrages pour empêcher l'afflux d'arrivées supplémentaires", ajoute la préfecture. Celle-ci précise qu'une sécurisation de l'autoroute a été également mise en place, après que son franchissement par des piétons a été constaté.

La rave-party débutée dans la nuit de vendredi à samedi est censée se terminer dimanche soir, selon le secrétaire général de la préfecture, Alain Castanier. Il explique avoir échangé avec l'une des organisatrices de ce rassemblement, membre de l'association Techno+. "Si on peut faire cesser (le rassemblement), on le fera, mais dans ces bâtiments, cela paraît compliqué", a-t-il confié. L'objectif prioritaire pour les autorités est de faire "le maximum" pour prévenir la survenue d'un accident.


TD avec AFP

Tout
TF1 Info