Les naissances reviennent à leur niveau de 2020, avant la crise sanitaire

La rédaction de LCI
Publié le 2 septembre 2021 à 18h01
JT Perso

Source : TF1 Info

L'essentiel

STATISTIQUES - Selon l'Insee, les naissances ont retrouvé en juillet leur niveau de 2020. Et ce, après avoir plongé dans les mois qui avaient suivi le confinement.

Retour à la normale pour la natalité française. Après plusieurs mois de baisse sur fond de crise sanitaire, les naissances sont revenues en juillet à leur niveau de 2020, a indiqué l'Insee dans une estimation provisoire publiée jeudi.

"En juillet, mois de l'année où il naît en général le plus d'enfants, les naissances ont retrouvé leur niveau de l'an dernier. Ces bébés ont été pour la plupart conçus en octobre 2020, avant le second confinement", observe l'institut de la statistique. Dans le détail, la France a compté 2.120 naissances en moyenne par jour en juillet 2021, comme en juillet 2020.

"Reprise progressive des projets de parentalité"

Selon l'Insee, le Covid-19 a eu un impact évident sur la natalité. Le "contexte de crise sanitaire et de forte incertitude a pu décourager les couples de procréer, les inciter à reporter de plusieurs mois leurs projets de parentalité", explique en effet l'Institut. Des craintes de "transmission possible du virus de la mère au nouveau-né ont pu également jouer".

Neuf mois après le début (mars 2020) du premier confinement imposé pour stopper la pandémie de Covid, les naissances avaient fortement baissé en France : -7% de nouveau-nés en décembre 2020 par rapport à décembre 2019, -13% en janvier 2021 par rapport à janvier 2020. 

"On observe une remontée des naissances en février, neuf mois après la fin du premier confinement, par rapport à janvier", est-il noté dans la publication, signe possible que les projets parentaux avaient été reportés pendant le premier confinement. "Cette remontée se confirme en mars, puis à nouveau en avril, premiers mois où les bébés qui ont vu le jour ont tous été conçus après le confinement du printemps 2020. Elle pourrait être le signe d'une reprise progressive des projets de parentalité en sortie du premier confinement", selon l'Insee.