Les plantes carnivores, mal aimées et pourtant vos meilleures alliées !

par Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO
Publié le 24 avril 2024 à 18h00

Source : JT 13h Semaine

Les plantes carnivores trouvent de plus en plus leur place dans nos intérieurs.
Fascinantes et étonnantes, ces espèces se nourrissent principalement d'insectes et de nuisibles.
Elles sont donc de redoutables insecticides 100 % naturels capables de nous débarrasser des mouches, moucherons et moustiques !

Elles font peur, elles intriguent, elles étonnent et elles fascinent. On les appelle "plantes carnivores" néanmoins, elles sont insectivores. Ces plantes piègent les petites bestioles comme les acariens, mouches et moustiques, ce qui fait d'elles de redoutables alliées pour se débarrasser des nuisibles dans la maison. D'ailleurs, ces plantes insolites envahissent de plus en plus nos intérieurs et ne cessent de nous étonner. Et si vous cédiez à cette nouvelle tendance ?

Une plante carnivore, qu'est-ce que c'est ?

C'est une plante capable d'attirer, de capturer et de digérer ces proies. Il existe plus de 700 espèces de plantes carnivores dans le monde et elles se nourrissent d'insectes, d'invertébrés et parfois d'animaux plus gros pour les plus imposantes, comme les grenouilles ou les souris. Fascinants, ces végétaux ont deux modes de capture. Elles peuvent piéger les proies de manière passive, c'est-à-dire sans aucun mouvement, ou bien de manière active et dans ce cas, elles vont s'activer pour mettre en place des pièges.

Pourquoi cultiver des plantes carnivores à la maison ?

Les plantes carnivores peuvent constituer une protection décorative et 100 % naturelle contre les insectes. En effet, elles sont des insecticides capables de vous débarrasser des mouches, des moucherons ou encore des moustiques. 

La Dionée, par exemple, est très facile à cultiver et d'une efficacité redoutable contre les mouches, c'est la plus célèbre des plantes carnivores. Spectaculaire en raison de ses lobes munis de dent, elle est aussi surnommée "attrape-mouches". Son piège se referme sur sa proie en quelques dixièmes de seconde. On n'hésite pas à en placer plusieurs près des fenêtres pour faire disparaître ces pénibles insectes. Si vous la déposez au ras du sol, la Dionée peut aussi vous aider à capturer les araignées !

La Drosera, elle, se fera un plaisir de déguster les moucherons qui envahissent votre cuisine. Si elle est moins spectaculaire que l'attrape-mouche, elle est tout aussi redoutable. Elle ressemble à une plante grasse, mais possède de longues feuilles collantes qui piègent les tout petits insectes, comme les moucherons, mais aussi les moustiques ! L'adorable Pinguicula ou Grassette se nourrit aussi avec les insectes poids plume, comme les moustiques, mais aussi les aleurodes. Ses rosettes de feuilles vert pomme sont couvertes d'une sécrétion particulièrement collante qui attire les insectes.

Des plantes avec des besoins très spécifiques

Avoir des plantes carnivores chez soi implique un entretien très particulier. Ces plantes sont très exigeantes et doivent être cultivées dans des conditions les plus proches possibles de leur milieu naturel. On les installe dans des pots de très grandes tailles, d'au moins 40 cm de profondeur. L'arrosage ne se fait qu'avec de l'eau de pluie ou de l'eau déminéralisée avec une teneur faible en chlore et en calcaire. On arrose tous les jours en été et de manière extrêmement réduite en hiver. Elles aiment l'humidité et la chaleur, mais n'apprécie guère le soleil direct. Il est préférable de les installer à l'intérieur, car elles ne supportent pas le froid. Concernant le substrat, il est important d'éviter les terreaux trop riches en humus. On préfère les substrats les plus pauvres possibles en nutriments. On préfère un mélange de tourbe et de gros sable, par exemple. Enfin, on évite les engrais, parce que les plantes carnivores risquent l'indigestion et dans ce cas, les feuilles ont tendance à noircir.


Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info