RATP : appel à une grève massive le 10 novembre à Paris

A. Lo.
Publié le 24 octobre 2022 à 15h18
JT Perso

Source : TF1 Info

Les cinq syndicats représentés au sein de la RATP appellent à une grève massive le 10 novembre prochain.
Ils dénoncent le manque de recrutement de la part des différentes directions de l'entreprise.
Elles refusent par ailleurs, selon l'intersyndicale, une hausse des salaires, dans un contexte d'inflation important.

"Zéro métro, zéro RER". C'est le mot d'ordre lancé par l'intersyndicale des conducteurs de la RATP, appelant à une grève massive sur tout le réseau francilien pour le 10 novembre prochain. Les cinq syndicats mobilisés (Solidaires, CGT, Unsa, FO et La Base) dénoncent une dégradation de leurs conditions de travail liée au manque de recrutement et un refus de hausse des salaires, "malgré un contexte d'inflation jamais vu à ce jour".

"Les services non couverts sont quotidiens et quoi qu’en dise la direction, sa part de responsabilité est indéniable dans la situation de nos conditions de travail en dégradation perpétuelle par manque d’anticipation", expliquent les syndicats dans un communiqué commun.

Selon ce document, ce mouvement de grève est déclenché à la suite d'une première "alarme sociale commune", le 10 octobre dernier qui a ensuite fait l'objet d'un constat de désaccord entre les syndicats et la direction le 14 du même mois. "La posture d'immobilisme des Directions du Métro et du RER fertilise un terreau propice à un conflit que nos Organisations Syndicales porteront et mèneront avec détermination", prévient d'ores et déjà l'intersyndicale. Le préavis de grève court du mercredi 9 novembre à 22h00 au vendredi 11 novembre à 7h00 du matin.

Lire aussi

Les cheminots avaient déjà appelé à la grève le 18 octobre dernier, dans le cadre d'un mouvement social interprofessionnel. Les perturbations du trafic avaient été peu importantes sur le réseau francilien, bien que plus nombreuses du côté de la SNCF que de la RATP. Pour autant, depuis le début de l'année, un manque de conducteurs au sein de l'entreprise a conduit à la dégradation du réseau de transports, avec notamment moins de bus, mais aussi de trains sur certaines lignes de métro et de RER. 


A. Lo.

Tout
TF1 Info