Et si on savourait (enfin) l'instant présent ?

Romain LE VERN
Publié le 5 juillet 2018 à 14h59
Et si on savourait (enfin) l'instant présent ?

UN JOUR SANS FIN - Le succès du livre "Le pouvoir du moment présent" de Eckhart Tolle confirme l'impérieuse nécessité du bipède ultra-connecté de 2018 de profiter pleinement de l'instant présent. Et si il s'y cachait une clef du bonheur ?

"Carpe diem" ("cueille le jour"), disaient les sages de l’Antiquité. Cette célèbre locution latine extraite d'un poème de Horace, que les ados des années 90 récitaient à l'envi en référence au Cercle des poètes disparus (Peter Weir, 1989), qui nous permet à tous d’éviter le "à quoi bon ?" d’une vie de dépression et qu'il faut comprendre ainsi : ne pas vivre le moment présent, c’est vivre dans une affreuse illusion. En d'autres termes, c'est dans le présent que tout a réellement lieu, que tout se joue, que tout se crée, dans les émotions, les pensées, les choix et les actes... Et inutile de préciser que la consultation intempestive du smartphone n'est pas très Carpe Diem friendly. 

C'est ce message que le "guide spirituel" Eckhart Tolle a dispensé dans son très vendu, et très éclairant à en croire les commentaires dithyrambiques des lecteurs,  Le pouvoir du moment présent. 

Pourquoi ce petit livre se révèle si grand pour certains lecteurs ? Tout simplement parce que Tolle prend des images simples pour définir la complexité de nos rapports humains. Comme cette image du papillon qui volette d'une fleur à l'autre pour définir notre état mental : "si nous réussissons à vraiment appréhender les réalités que sont notre corps énergétique, le lâcher-prise, le pardon et le non-manifeste, nous saurons nous ouvrir au pouvoir transformateur de l'instant présent" écrit-il dans son "guide d'éveil spirituel" incitant à découvrir notre "véritable moi qui se trouve en quelque sorte "derrière notre corps physique, nos émotions changeantes et notre mental bavard". 

Lire aussi

Appréhender le monde intime de l’instant présent

Alors comment faire pour profiter du temps présent ? Le message est simple comme bonjour : il faut fuir comme la peste la macération du passé ou la projection de l'avenir. Tout se joue au présent, là, maintenant, levez le nez de l'article et regardez autour de vous. Et observez, laissez les choses venir à vous. Mettez tous vos sens en alerte : ouïe, vue... Le moment présent est en réalité tout ce que nous avons et que la cause de nos soucis pourrait bien être le rappel d'une époque révolue ou le désir pour un futur caressé : “Je ne suis ni mes pensées, ni mes émotions, ni mes perceptions sensorielles, ni mes expériences. Je ne suis pas le contenu de ma vie. Je suis l’espace dans lequel tout se produit. Je suis la conscience. Je suis le Présent. Je suis”, écrit-il. 

La vraie générosité envers l’avenir consiste à tout donner au présent.

Albert Camus, écrivain

En somme, rien ne se produira jamais dans le futur, cela se produira dans le présent. Une pensée évoquant ce célèbre proverbe chinois à sortir lors des dîners chez l'ambassadeur (“Toutes les fleurs de l’avenir sont dans les semences d'aujourd’hui”) et rejoignant celle du sage anglo-indien Jiddu Krishnamurti, grande inspiration de Eckhart Tolle, clamant que "vivre dans le présent, complètement, totalement, c’est vivre ce qui est, avec l’actuel, sans le condamner ni le justifier (...) Seule l’intelligence de l’amour et de la compassion peut résoudre tous les problèmes de la vie."

L'une des clefs du bonheur de l'instant présent, c'est donc une aptitude il est vrai de plus en plus rare à se décentrer de soi pour être réceptif aux autres, savoir écouter pour éprouver de la bienveillance, sans faire montre de jugement. De quoi rejoindre la pensée lointaine (et pourtant, toujours aussi actuelle) de ce cher Aristote assurant qu'"être vertueux nécessitait tout un travail".


Romain LE VERN

Tout
TF1 Info