L’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen

Lubrizol : le préfet donne son feu vert à la réouverture partielle de l'usine

La rédaction de LCI
Publié le 13 décembre 2019 à 13h57, mis à jour le 13 décembre 2019 à 14h15
Lubrizol : le préfet donne son feu vert à la réouverture partielle de l'usine

Source : Lou BENOIST / AFP

LUBRIZOL - Moins de trois mois après l'incendie à Rouen, le préfet de Seine-Maritime a annoncé vendredi 13 décembre autoriser la réouverture partielle de l'usine. Seules deux unités non-chimiques doivent a priori reprendre leurs activités.

Après avoir brûlé il y a moins de trois mois, la réouverture partielle de l'usine chimique Lubrizol est actée. Le préfet de Seine-Maritime a annoncé ce vendredi 13 décembre la signature "dans les prochaines heures" d'un arrêté en ce sens. L'activité de cette usine classée Seveso devrait donc reprendre très rapidement. La directrice générale de Lubrizol France, Isabelle Striga, a quant à elle indiqué qu'un démarrage était possible dès samedi matin : "Nous avons des équipes 24h/24". 

L'annonce était attendue après les récentes déclarations du préfet. Mardi 10 décembre, ce dernier avait déjà estimé que les conditions de sécurité étaient réunies pour une réouverture partielle. Seules "deux unités de mélange sans réaction chimique" reprendront leurs activités, avait déclaré Pierre-André Durand à cette occasion. Le Coderst, Conseil départemental de l'environnement et des risques sanitaires et technologiques, avait également émis un avis favorable ce jour-là, à 20 voix contre 4, à la réouverture de l'usine. 

De son côté, Lubrizol a assuré avoir pris des engagements, comme la non-reconstruction des hangars détruits et la limitation des stocks. Le maire de Rouen, lui, a manifesté son désaccord face à une telle décision.


La rédaction de LCI