Lundi, le prix du tabac à rouler augmente, pas (encore) celui des cigarettes

La rédaction de LCI
Publié le 19 février 2017 à 14h14, mis à jour le 19 février 2017 à 14h28
Lundi, le prix du tabac à rouler augmente, pas (encore) celui des cigarettes

Source : AFP

SANTE - Après une pause de deux ans, les taxes sur le tabac augmentent à partie de ce lundi 20 février. Le prix du tabac à rouler grimpe de 15%, soit aux alentours de 1 euro par paquet. Le prix des cigarette en revanche reste, pour l'essentiel des marques, inchangé.

15% d’augmentation. Ce lundi 20 février, après deux ans d’accalmie,  les fumeurs vont payer un peu plus pour fumer. Le prix du paquet de cigarettes ne bouge pas à quelques exceptions près.  Dans le détail, un pot de tabac à rouler de la marque Fleur de Pays passe de 7,40 à 8,50 euros. Pour les paquets certaines marques maintiennent leurs prix initiaux, comme les Winston ou les News bleu, qui restent à 6, 50 euros. Les différents paquets de Marlboro restent à 7 euros. D’autres font de légères augmentations : le paquet de Camel passe ainsi de 6,90 à 7 euros. 

 

Pourquoi une hausse plus forte du tabac à rouler ? La réponse est à chercher du côté des fabricants. Ceux ci ont choisi de ne pas répercuter la hausse sur les prix en baissant leur marge.   Le prix de vente des paquets de cigarettes est en effet fixé librement par les fabricants, et non par l’Etat.  "Malgré une hausse de taxes, un industriel peut très bien décider de ne pas les répercuter, et rester à un prix plus bas que ses concurrents pour attirer plus de clients", souligne à l’AFP une source proche de l'industrie.  Le gouvernement s’assure simplement que ces tarifs fixés ne sont ne sont pas inférieurs au prix de revient et à l'ensemble des taxes. 

Alors, dans sa politique contre le tabagisme, le gouvernement a un seul levier d’action : voter une hausse des taxes. C’est ce qui a été fait : en janvier, deux nouvelles taxes, une sur le tabac à rouler et l'autre sur la distribution, sont entrées en vigueur après le vote de la loi de financement de la Sécurité sociale à l'automne. Le tout a été entériné dans un décret signé le 1er février dernier, fixant les prix et autorisations de vente. 

Les jeunes adorent fumer des roulées

Les ventes de tabac à rouler ne pèsent "que" 16%  des ventes de tabac en volume, mais cette part a tendance à augmenter de plus en plus vite. Le paquet de tabac à rouler coûte en effet 30% moins cher que les cigarettes manufacturées, et est une voie d’entrée importante des jeunes dans le tabagisme. Les ventes en volume de tabac à rouler ont grimpé de 6,3 % l'an dernier, contre 1 % pour les cigarettes, rappelaient les Echos en novembre 2016.

Quelle est la parade de la ministre de la Santé face à l'absence de hausse du prix du paquet ?  Marisol Tourain promet de nouvelles taxes.  "Les hausses viendront plus tard (...). Je ne lâcherai pas car augmenter le prix du tabac c'est important en terme de santé publique", avait-elle martelé en signant le décret. La ministre a en effet fait de la lutte contre le tabagisme l'un des marqueurs du quinquennat. La dernière hausse des prix du tabac en France date de mi-janvier 2014. Elle avait porté le prix du paquet le moins cher à 6,50 euros et celui du plus cher, notamment la marque la plus vendue (Marlboro), à 7 euros.  

Reste que les paquets de cigarettes n'ont pas été oubliés cette année, avec la généralisation du paquet neutre, et la prochaine interdition des marques ayant des noms trop "glamours", comme Vogue, Corset, Fine et Allure, ou encore les cigares Café crème, Paradiso et Punch.

VIDEO. Haro sur les noms trop "glamour" des cigarettes et hausse des taxes : les nouvelles mesures anti-tabacSource : JT 13h Semaine
Cette vidéo n'est plus disponible

La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info