Lyon veut proposer dix semaines de congé paternité à ses agents, "première ville en France" à franchir le pas

par M.L (avec AFP)
Publié le 24 novembre 2023 à 17h52

Source : JT 20h Semaine

La ville de Lyon a proposé de lancer un congé paternité de dix semaines pour ses agents, soit un "équivalent au congé maternité" après le terme.
L'objectif : mieux intégrer les pères dans la répartition des tâches après une naissance.
Un dispositif inédit pour une ville française, selon la mairie.
La mesure doit être votée fin décembre et a de grandes chances d'être adoptée.

Jamais une telle initiative n'avait été proposée par une ville française. La mairie écologiste de Lyon a annoncé vendredi vouloir porter le congé paternité à dix semaines pour ses agents, contre quatre semaines au niveau national, une mesure présentée comme une "première pour une collectivité locale". "Cet allongement permet donc de porter le congé paternité à la hauteur du congé maternité" après le terme, a expliqué la ville dans un communiqué.  

Ce congé, qui sera soumis au conseil municipal le 21 décembre et devrait être adopté sans difficulté, vise à améliorer la répartition des tâches au sein des couples à la naissance de l'enfant afin de faire progresser l'égalité homme-femme, a-t-elle défendu. "Les premiers jours de la vie sont déterminants dans l'équilibre d'une famille", a souligné sur le réseau X (ex-Twitter) le maire Grégory Doucet, qui s'est félicité que Lyon devienne "la première ville en France" à franchir le pas. Grâce à cette mesure, "les deux parents bénéficient du même temps pour accueillir leur enfant", a-t-il ajouté. 

La France moins généreuse que ses voisins

Au niveau national, le congé maternité est de seize semaines, dont quatre à six semaines à prendre avant le terme. Le congé paternité ou "second parent" a lui été porté à 28 jours le 1er juillet 2021, contre 14 auparavant, dans le but d'impliquer davantage les pères dans les soins au nouveau-né. 

Mais seuls 65% des pères ont posé en 2021 la totalité des congés de paternité auxquels ils avaient droit en vertu du nouveau régime, selon une étude de la Direction générale de l'administration et de la fonction publique. La France reste en outre moins généreuse que plusieurs de ses voisins. En Suède, les parents se partagent ainsi 480 jours, dont trois mois sont réservés aux pères. Championne de l'UE, l'Espagne propose elle 16 semaines aux pères. 

Outre le congé paternité, la ville de Lyon entend créer un congé menstruel de deux jours par mois pour ses agentes souffrant de règles douloureuses et de deux jours en cas d'interruption de grossesse, volontaire ou non. 


M.L (avec AFP)

Tout
TF1 Info