"Mangez vos morts" : d'où vient cette expression utilisée par la députée LFI Danièle Obono ?

A. Lo.
Publié le 3 octobre 2022 à 19h30
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

La députée La France insoumise a invité ceux qui ont sifflé lors de la manifestation de soutien aux Iraniennes dimanche à "manger vos morts".
Une expression insultante qui a choqué une partie de la classe politique.
Celle-ci s'est pourtant popularisée, notamment depuis un film de 2014.

La forme aura une nouvelle fois éclipsé le fond. L'Insoumise Danièle Obono a dénoncé dans un tweet les personnes qui "instrumentalisent la lutte des femmes en Iran contre l'oppression pour insulter et disqualifier la lutte des femmes en France contre l'oppression", désignant par là les personnes qui ont sifflé lors d'une manifestation de soutien aux Iraniennes. Mais son message aura été laissé de côté, rattrapé par la conclusion de la députée LFI : "mangez vos morts".

Une insulte gitane, avec des origines italiennes

Une expression qui a choqué une partie de l'opinion et de la classe politique. Réagissant sur BFMTV, la députée a assuré que ce n'était qu'un "tweet de boutade". Pour autant, si cette expression s'est aujourd'hui popularisée, sa signification première est particulièrement insultante.

En effet, "mange tes morts" est à l'origine une expression gitane, et plus précisément, yéniche, une communauté apparentée aux gens du voyage basée dans le nord de la France. Selon le réalisateur Jean-Charles Hue, qui a fréquenté cette communauté, cette expression serait utilisée lorsque quelqu'un renie ses origines ou ses ancêtres. Mais elle peut également être utilisée pour insulter quelqu'un, pour l'éconduire brutalement. 

"Lorsqu’elle est utilisée à l’encontre de quelqu’un, c’est très grave et ça se passe généralement mal…", expliquait le cinéaste dans une interview auprès du quotidien belge La Libre en 2014, lors de la sortie de son film justement nommé "Mange tes morts". Face à cette connotation insultante, le réalisateur a d'ailleurs ajouté au titre de son film "Tu ne diras point", pour alléger ce qui est considéré comme l'insulte suprême pour les Yéniches. Pour autant, cette expression serait elle-même une adaptation d'une autre expression, originaire, elle, du sud de l'Italie.

Lire aussi

Ainsi, selon Martine Courtois, professeure de littérature française contemporaine à l'Université de Dijon et autrice d'un article publié en 2015 dans "Communications", cette expression, tout aussi insultante, serait une adaptation de l'italien du sud "managgia li mortacci tui" ("malédiction sur tes morts"), "managgia a chi t’è morto". "Il s'agit de malheur et non de manger", souligne Martine Courtois dans cet article.


A. Lo.

Tout
TF1 Info