Il y a de plus en plus de tensions dans les contestations contre la réforme des retraites.
Des affrontements se sont sont aussi déroulés à Sainte-Soline sur le chantier des méga-bassines.
Comment apaiser la colère et sortir de cette crise ?

En marge des cortèges depuis la semaine dernière, il y a un déferlement de violences attisées par le recours au 49.3 pour faire passer la réforme des retraites. Ce sont des manifestants de plus en plus radicaux, face auxquels la majorité est bien décidée à ne pas plier.

"N'oublions pas que nous devons aller écouter, nous devons aller plus que jamais sur le terrain pour entendre cette voix et être les garants et les représentants de ces voix. Nous continuons à travailler, il ne s'agit pas de nier l'état où nous en sommes sur le débat démocratique qui aujourd'hui se complait peut-être sur un terrain de violences que certains, une minorité, veulent. Ne nous laissons pas aller dans cette facilité qu'est la radicalité", rapporte Prisca Thévenot, députée (Renaissance) des Hauts-de-Seine.

Le gouvernement promet une nouvelle méthode

Il n'est pas question d'abandonner donc, mais face à la colère sociale, de nouvelles voix s'élèvent dans la majorité pour réclamer la suspension de la réforme. Le gouvernement, lui, promet simplement une nouvelle méthode : moins de 49.3 et plus de consultations avec les syndicats.

Selon l'opposition pour qui Emmanuel Macron est le seul responsable, c'est de la pure communication. Ce mardi même à l'Élysée, Élisabeth Borne doit présenter sa feuille de route pour tenter de sortir de la crise politique.


La rédaction de TF1 | Reportage Matthieu Desmoulins, Lucas Zajdela

Tout
TF1 Info