Sécurité renforcée en France autour des rassemblements LGBT, après l'attaque d'Oslo

A.B. avec AFP
Publié le 25 juin 2022 à 14h34
JT Perso

Source : TF1 Info

Gérald Darmanin a demandé samedi aux préfets de renforcer la sécurité autour des rassemblements LGBT à l'occasion des "marches des fiertés".
Des événements qui se déroulent un peu partout en France.
Une décision qui intervient au lendemain de la fusillade mortelle à Oslo près d'un club gay.

Appel à la vigilance en France. Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, a demandé samedi aux préfets de renforcer la sécurité autour des rassemblements LGBT à l'occasion des "marches des fiertés" qui se tiennent partout en France, au lendemain de la fusillade mortelle à Oslo près d'un club gay.

"Les évènements dramatiques survenus hier (vendredi, ndlr) à Oslo, dont les motivations ne sont pas encore pleinement établies à cette heure, appellent à un relèvement de la vigilance générale", écrit le ministre de l'Intérieur dans un télégramme consulté par l'AFP.

Périmètre de sécurité

Gérald Darmanin demande "sans délai" aux préfets et aux directeurs généraux de la police et de la gendarmerie de "mobiliser l'ensemble des capteurs" pour "détecter d'éventuelles menaces susceptibles de peser" sur les différents cortèges LGBT. À Paris, où les autorités ont prévu une mobilisation de 25.000 à 35.000 personnes, "la dimension antiterroriste du dispositif, toujours prise en compte dans un contexte de menace pérenne, a été renforcée" et "le positionnement des forces de l’ordre a été resserré autour de la manifestation", a indiqué à l'AFP la préfecture de police. 

Par ailleurs, "le périmètre établi autour du quartier du Marais pour les festivités de la soirée intègre également ce volet avec par exemple la mise en place de glissières en béton armé aux points d’entrée, en appui des forces de l’ordre", a-t-elle ajouté. 

Lire aussi

Vendredi soir, une fusillade a fait deux morts et 21 blessés, dont dix graves, près d'un bar gay en plein centre-ville d'Oslo, où la marche des fiertés prévue samedi a été annulée. L'auteur présumé de l'attaque est un Norvégien d'origine iranienne de 42 ans connu des services chargés de l'antiterrorisme.


A.B. avec AFP

Tout
TF1 Info