La marque américaine met en vente ce mardi 25 avril une poupée représentant des millions d’enfants jusque-là absents de sa gamme.
La Française Eléonor Laloux, autrice et conseillère municipale à Arras atteinte de Trisomie 21, a été choisie comme ambassadrice de cette poupée blonde aux détails très étudiés.
"Le plus important est que les parents la voient et gardent espoir", réagit-elle dans un communiqué.

Depuis plus de 60 ans, elle jongle avec différents métiers. Toujours avec le même corps filiforme. Mais Barbie a bien changé, se posant même en fer de lance d’une meilleure représentation de ses jeunes propriétaires. Le film consacré à la célèbre blonde, incarnée par l'actrice australienne Margot Robbie au cinéma en juillet, promet déjà de renverser les clichés en faisant de ses Barbie des présidentes et des prix Nobel.

La suite logique de la stratégie visant à plus d'inclusivité mise en place par son fabricant. Après avoir créé une poupée atteinte de vitiligo, une autre en fauteuil roulant ou encore une troisième avec un appareil auditif, Mattel présente ce mardi 25 avril sa première Barbie trisomique. Sous sa longue chevelure blonde, elle affiche un visage à la forme plus arrondie.

Mattel

Ses oreilles sont plus petites, son arête nasale plate. Ses yeux en amande sont "légèrement inclinés et ses paumes ne comportent qu’une seule ligne, une caractéristique souvent associée aux personnes atteintes de Trisomie 21", précise Mattel dans un communiqué. Plus petite que ses collègues, cette Barbie est vêtue d’une robe jaune et bleue surmontée de papillon. Autant de choix régulièrement utilisés dans les campagnes de sensibilisation contre cette anomalie chromosomique qui concerne 27.000 naissances par an en France selon l’Institut de veille sanitaire.

Pas d'escarpins mais des baskets avec une fermeture éclair

À son cou ? Un collier symbolisant les trois exemplaires du chromosome 21. À ses jambes ? Des orthèses tibiales roses, qui permettent de soutenir les pieds et les chevilles des enfants trisomiques. Le modèle miniature a été réalisé à partir d’une boîte d’orthèses fournie par la National Down Syndrome Society, l’organisation américaine de la Trisomie 21. Point d’escarpins ici, Barbie est chaussée de baskets se refermant avec une fermeture éclair.

Mattel

Première personne trisomique à se présenter aux élections municipales il y a trois ans, la Française Éléonore Laloux a été choisie par Mattel pour présenter leur nouvelle poupée au plus grand nombre. "C’est formidable que cette Barbie ait trouvé sa place dans la gamme, tout comme j’ai trouvé ma place dans la société. Je veux partager mon expérience et montrer au monde que l’on peut vivre heureux avec une Trisomie 21. Le plus important est que les parents voient cette poupée et gardent espoir", insiste dans un communiqué l'autrice et conseillère municipale déléguée à la transition inclusive et au bonheur à Arras, dans le Pas-de-Calais. Un enthousiasme qui se traduit par le large sourire qu’elle affiche avec la Barbie en main.


Delphine DE FREITAS

Tout
TF1 Info