Mobilisation des agriculteurs : Paris, Lyon, Grenoble... quels blocages ce lundi 29 janvier ?

par T.G.
Publié le 28 janvier 2024 à 23h31

Source : TF1 Info

Le monde paysan poursuit son bras de fer avec le gouvernement en organisant des blocages sur de nombreux axes routiers.
Si la région parisienne devrait constituer l'épicentre de la fronde ce lundi, d'autres villes, grandes ou moyennes, seront également concernées.
À noter que les agriculteurs ne seront pas les seuls à se mobiliser, les chauffeurs de taxi ayant eux aussi prévu de manifester.

Pagaille en vue sur les autoroutes de France. Après plusieurs jours de mobilisation, les agriculteurs ne désarment pas : des blocages sont à nouveau attendus ce lundi 29 janvier. En particulier en Île-de-France, où des syndicats ont annoncé "un siège de la capitale" à partir de 14h "pour une durée indéterminée". D'autres agglomérations, comme Lyon et Marseille, devraient elles aussi être touchées. TF1info fait le point sur ce qui vous attend. 

Risque de "blocus" à Paris

La situation devrait se tendre dès le début d'après-midi autour de Paris. Huit "points de blocage" sont prévus : sur l'aire de Chennevières (autoroute A1), à hauteur de Jossigny (A4), à Ourdy (A5), Villabé (A6), au péage de Buchelay (A13), à Longivilliers (A10), entre le pont de Gennevilliers et la D311 (A15) et à hauteur de l'échangeur D301 de l'Isle-Adam (A16), a indiqué dimanche soir la FRSEA d'Île-de-France.

Un "dispositif défensif important" est également attendu pour plusieurs lieux sensibles potentiellement visés par les agriculteurs, tel que le marché de Rungis et les aéroports franciliens.

Opérations escargots à Lyon

La mobilisation devrait reprendre tôt lundi autour de Lyon, selon la préfecture du Rhône, qui a évoqué une opération escargot venue des Monts du Lyonnais, puis des blocages d'autoroutes, notamment l'A450. Les branches locales de la FNSEA et les JA ont promis "des ramifications partout dans la région". Une opération de blocage pourrait être organisée au niveau du péage de Saint-Quentin-Fallavier à partir de la matinée dans les deux sens.

Aix aux "agris", Marseille aux taxis

Dans le Sud aussi, des bouchons sont à prévoir. Alors que des blocages de la Coordination rurale sont attendus au niveau de l’échangeur entre l’A51 et la N296 à Aix-en-Provence, la journée pourrait également être compliquée à Marseille, où les chauffeurs de taxi devraient paralyser la ville. 

Pour s'opposer aux tarifs de transport établis par l’Assurance maladie sur le transport sanitaire, ils ont annoncé leur intention de bloquer le centre-ville. Les autoroutes A50 et A7 puis A55 feront l'objet d'opérations escargot le matin, selon un communiqué préfecture. En centre-ville, le secteur de la Préfecture sera engorgé. Des rassemblements statiques sont par ailleurs prévus au niveau des gares TGV d'Aix-en-Provence et de Marseille St-Charles et devraient en compliquer les accès. Le départ des cortèges est prévu des parkings Casino de Plan-de-Campagne et de La Valentine.

Plusieurs départements touchés

Dans le Pas-de-Calais, un blocage de l’A16 pourrait être observé lundi entre 9h et 17h dans les deux sens au niveau d’Etaples, Wailly-Beaucamp et Isques (27 kilomètres impactés). Des déviations pourront être mises en œuvre sur le réseau secondaire en fonction de l’évolution de la situation, selon la préfecture. En Corrèze, sur l'A20, des déviations seront installées à 8h30. Idem pour l'A89, avec une fermeture entre les échangeurs 22 et 24 dans les deux sens à 9h30, entrainant une déviation par la D1089.

En Isère, l'autoroute A480 devrait toujours être bloquée dans la traversée de Grenoble. Des barrages sont également toujours en place à la jonction des autoroutes A43 et A48 à Coiranne, rapporte France Bleu Isère. Un autre blocage est en cours sur l'autoroute A7 à Chanas.

À l'instar de Marseille, d'autres grandes villes seront touchées par la fronde des chauffeurs de taxi : à Toulouse, les professionnels doivent se retrouver à l’aéroport pour un blocage du site tôt dans la matinée, dès 6h30. Des actions coup de poing auront lieu par la suite, notamment des opérations escargot dans l’agglomération toulousaine. Les agriculteurs, eux, se mobiliseront mardi. 

Du côté de Lille, là aussi, les chauffeurs de taxi risquent de voler la vedette aux agriculteurs. Un rassemblement dès 6h aura lieu à Dourges, avant d'aller à Lesquin, bloquant ainsi l’autoroute A1. Le centre-ville de Lille pourrait être ensuite touché. "Plusieurs centaines de Taxis/VTC en provenance de plusieurs départements de la région sont attendus. Les accès à la ville de Lille depuis les autoroutes seront difficiles tout au long de la journée", a prévenu la préfecture.

En Gironde, "plusieurs centaines de taxis en provenance de plusieurs départements de la région sont attendus" à Bordeaux. La préfecture conseille aux habitants de "privilégier le télétravail et de limiter les déplacements". Les taxis y prévoient, lundi, l’organisation d’une opération escargot sur la rocade avant de converger vers le centre-ville.


T.G.

Tout
TF1 Info