Une agricultrice et sa fille ont été tuées par un véhicule qui a foncé mardi à l'aube sur un barrage routier dans l'Ariège.
Les jours du père, blessé, ne sont plus en danger, a annoncé ce mercredi le procureur.

Les jours du père de famille victime de l'accident en Ariège ne sont plus en danger. C'est ce qu'Olivier Mouysset, le procureur de la République à Foix, a annoncé ce mercredi à la mi-journée. Ce dernier a également apporté des précisions sur les circonstances de l'accident, qui s'est déroulé en marge du mouvement initié par les agriculteurs ces derniers jours.

Le drame a entrainé la mort d'une éleveuse et de sa fille, percutées par une voiture sur un barrage à Pamiers. Le pronostic vital du père "n’est plus engagé", selon le procureur, précisant qu'il reste "grièvement blessé". "Dès que son état de santé le permettra, elle sera examinée par un médecin légiste en vue de déterminer une incapacité de travail", a ajouté Olivier Mouysset.

La garde à vue des occupants de la voiture prolongée

Le procureur détaille également l'accident, ajoutant que les occupants du véhicule, qui résident à Pamiers, voulaient se rendre chez une connaissance. "Le conducteur a reconnu avoir contourné le dispositif spécial de sécurité qui condamnait l’accès à la route nationale 20. Il a précisé ne pas s’être rendu compte à temps de la présence de la bâche noire qui recouvrait le mur de paille", a déclaré le procureur. 

Ce dernier a confirmé que les trois occupants du véhicule sont de nationalité arménienne et concernés par des obligations de quitter le territoire français prononcées en 2022 et 2023. Ces mesures ont fait l’objet de différents recours de la part des intéressés. Ils ont tous trois été placés mardi en garde à vue et sont actuellement entendus au commissariat de Pamiers. "Leur garde à vue va être prolongée pour les nécessités de l’enquête", avait déclaré mardi le procureur de Foix. 

L’agricultrice décédée, âgée d'une trentaine d'années, était éleveuse de vaches limousines et productrice de maïs semence dans le village de Saint-Felix-de-Tournegat, à quelques kilomètres de Pamiers.


T.G.

Tout
TF1 Info