Claude Bloch, dernier rescapé lyonnais d’Auschwitz, est décédé à 95 ans

par F.Se
Publié le 1 janvier 2024 à 14h02

Source : TF1 Info

Claude Bloch est décédé à l'âge de 95 ans, le 31 décembre 2023.
Il était le dernier Lyonnais rescapé du camp d'Auschwitz.
Il avait participé en mai dernier à une commémoration de Jean Moulin aux côtés d'Emmanuel Macron, qui lui a rendu hommage ce 1ᵉʳ janvier.

Survivant du camp d'Auschwitz où il avait été interné adolescent, le Lyonnais Claude Bloch est décédé à 95 ans le 31 décembre, a annoncé le maire de Lyon. "C’est avec une profonde tristesse que j’ai appris ce soir la mort de Claude Bloch", a écrit Grégory Doucet sur le réseau social X (ex-Twitter). "Rescapé d’Auschwitz, il fut un passeur de mémoire auprès des jeunes générations tout au long de sa vie".

 

Le 8 mai dernier, Claude Bloch, dernier rescapé d'Auschwitz vivant à Lyon, avait participé à l'hommage à Jean Moulin rendu à la prison de Montluc par le président Emmanuel Macron. 

Né à Lyon le 1ᵉʳ novembre 1928, Claude Bloch y vivait avec sa mère et ses grands-parents, lorsque éclate la Seconde Guerre mondiale. C'est le 28 juin 1944 qu'il est arrêté par des miliciens, alors qu'il n'a que quinze ans, avec sa mère et son grand-père. Bloch apprendra plus tard que c'est Paul Touvier en personne, le patron de la milice lyonnaise, qui a débarqué chez lui ce matin-là avec ses hommes. L'arrestation intervient dans un contexte tendu, quelques semaines après le débarquement de Normandie, et alors que des résistants viennent d'abattre Philippe Henriot, une des principales figures de la collaboration avec le régime nazi.

Le grand-père de Claude Bloch est abattu dans les locaux de la Gestapo, sur la place Bellecour de Lyon, quelques heures après l'arrestation. L'adolescent et sa mère seront emmenés trois semaines plus tard à Drancy, d'où ils seront déportés le 31 juillet pour le camp de concentration de Birkenau, adjacent à celui d'Auschwitz et nommé "Auschwitz II". Claude Bloch a raconté plus tard que sa mère l'avait poussé dans le groupe des hommes, dès leur arrivée, alors qu'il avait été placé parmi les femmes et les enfants. Ce geste lui a probablement sauvé la vie, estimait-il. Il n'a plus jamais revu sa mère après ce jour-là. Il a ensuite été affecté à des tâches éprouvantes, de terrassement et de transport de matériaux.

Passeur de mémoire

Durant l'hiver 1944, il fait partie d'un groupe de prisonniers convoyés pour le camp du Stutthof, près de l'actuelle Gdansk, sur la mer Baltique. Il ne sera libre que le 10 mai 1945, deux jours après la capitulation nazie. Il ne pèse plus que 30 kg quand il est pris en charge par la Croix-Rouge en Suède. Devenu comptable en 1948, retraité en 1989, c'est à partir de 1995 que Claude Bloch entreprend de transmettre son témoignage aux générations suivantes, en se rendant d'école en école pour raconter son histoire. 

Claude Bloch a été élevé au rang de chevalier de la Légion d'Honneur en 2015. Le 8 mai 2023, il participait à un hommage à Jean Moulin à Lyon, aux côtés d'Emmanuel Macron. Le président français lui a rendu hommage, ce 1ᵉʳ janvier 2024, en saluant le "passeur de la mémoire de la Shoah" qu'il fut. "C’est à nous tous que revient le devoir de continuer à la transmettre", a-t-il conclu sur le réseau social X.


F.Se

Tout
TF1 Info