Les salariés votent la fin de la grève dans les aéroports parisiens

M.L (avec AFP)
Publié le 8 juillet 2022 à 10h33, mis à jour le 8 juillet 2022 à 10h49
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Les salariés des aéroports parisiens, qui avaient déposé un préavis de grève de vendredi à dimanche, ont voté la fin de la grève ce vendredi.
Ils ont obtenu des revalorisations salariales.
Des pompiers travaillant sur les sites, également mobilisés, avaient déjà obtenu gain de cause jeudi.

Les employés des aéroports parisiens ont voté vendredi matin la levée de leur préavis de grève après avoir obtenu des revalorisations salariales de la part de leur direction, a constaté une journaliste de l'AFP. Réunis en assemblée générale à Roissy-Charles-de-Gaulle quelques heures avant le début des vacances d'été, ces salariés ont entériné un accord prévoyant une augmentation générale de 3% pour tous les employés du Groupe ADP, gestionnaire des installations aéroportuaires, ainsi qu'une remise à niveau des rémunérations de quelque 1800 salariés dont les traitements sont inférieurs au niveau de référence de 2019, selon les détails communiqués par la CGT.

Les représentants d'autres personnels avaient déposé un préavis de grève de vendredi à dimanche inclus. Ces salariés demandaient une "augmentation générale des salaires de 6%", rétroactive au 1er janvier, outre des revalorisations supplémentaires pour certaines catégories de personnel, ainsi qu'une revalorisation des indemnités de transport et une "amélioration des conditions de travail". Jeudi soir, des organisations syndicales avaient déjà fait part de leur optimisme, alors qu'une offre de la direction devait être soumise à une assemblée générale du personnel vendredi matin. 

Lire aussi

La perspective d'annulations de vols touchant des milliers de passagers s'était déjà éloignée jeudi avec la signature d'un accord entre le Groupe ADP, gestionnaire des aéroports de Roissy, Orly et du Bourget, et les pompiers de l'entreprise.

La grève des soldats du feu, entamée le 30 juin, s'était traduite la semaine dernière par l'annulation de centaines de vols au départ ou à l'arrivée de Roissy, premier aéroport français. La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) avait imposé ces annulations préventives au nom de la sécurité : la réduction du nombre des pompiers disponibles avait rendu nécessaire de fermer une partie des pistes de Roissy.

Cette mesure ne sera donc pas nécessaire ce week-end, qui marque le début des vacances scolaires d'été, a confirmé une porte-parole de la DGAC. Le Groupe ADP, contrôlé par l'État, n'a pas donné de détails sur l'accord avec les pompiers, alors que "les négociations se poursuivent dans un climat constructif" avec les représentants d'autres personnels.


M.L (avec AFP)

Tout
TF1 Info