Ne nourrissez surtout pas les hérissons avec ces aliments

par Emilie CARTIER pour TF1 INFO
Publié le 12 avril 2024 à 19h00, mis à jour le 17 avril 2024 à 13h58

Source : JT 13h Semaine

Espèce protégée en France depuis 1981, le hérisson reste malgré tout très peu étudié et donc largement méconnu.
À cause d’une mauvaise digestion, ce petit mammifère attachant qui raffole du salé et du sucré ne supporte pas tous les aliments.
Il vaut mieux ne pas nourrir un hérisson ou se contenter de lui offrir des croquettes et de l’eau pour ne prendre aucun risque.

Une dose d’arsenic capable de tuer vingt-cinq personnes n’aura aucun effet sur un hérisson. En revanche, ce petit animal sauvage reste sensible à un certain nombre d’aliments. Pour cette raison, le nourrir s’avère déconseillé. Rassurez-vous ! De la famille des insectivores comme la taupe et la musaraigne, le hérisson sait se débrouiller seul pour trouver sa nourriture. Dans les champs, il peut dévorer en une nuit près de 70 grammes de vers de terre. 

Pas de pain ni de lait, et encore moins de chocolat !

Le hérisson adore le pain et le lait. Mais il faut absolument éviter de lui en donner. Ces aliments peu digestes peuvent entraîner chez lui des diarrhées mortelles. Elles déshydratent rapidement l’animal qui s’affaiblit puis finit par mourir. Le chocolat peut également déshydrater le hérisson. Comme chez le chien, cette gourmandise se révèle mortelle, car elle contient de la théobromine, un composé de la même famille que la caféine. Il a comme spécificité de stimuler le système nerveux central et le muscle cardiaque. En faisant augmenter la production d’urine, il conduit à la déshydratation. 

Quels fruits et légumes peuvent entraîner la mort du hérisson ?

À partir de huit semaines, le hérisson peut manger des fruits et des légumes à condition que son système digestif le supporte. Il est déconseillé de nourrir le mammifère avec des carottes crues, des poivrons, des oignons, de l’ail, du maïs, des ananas, des raisins, des agrumes et des fruits séchés. On évite aussi la laitue iceberg, car elle peut contenir des salmonelles. 

Pour protéger les hérissons qui visitent votre potager, il est préférable de bannir l’usage des pesticides et des granulés anti-limaces. Ils risquent de les empoisonner lorsqu’ils consomment des insectes ou des limaces. Parce qu’ils vous débarrassent des insectes ravageurs, les hérissons représentent de formidables alliés pour maintenir l’équilibre de l’écosystème du jardin. 

Mais alors, que mangent les hérissons ?

Un hérisson ne risque pas de mourir de faim. Certes, l’animal voit flou, mais son odorat très développé lui sert à trouver facilement des proies au sol, et jusqu’à trois centimètres sous la terre. 

En plus de se délecter d’escargots, de limaces, d’araignées et de vers de terre, le hérisson s’avère un opportuniste. Cela signifie qu’il se nourrit de ce qui lui passe sous la main. Parfois, il peut dévorer un lézard, une grenouille, un petit serpent ou il remplit son estomac de végétaux. Le hérisson a aussi tendance à chiper les œufs du poulailler ou à se jeter sur une carcasse de lapin. En résumé, il sait se débrouiller ! 


Emilie CARTIER pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info