Nos conseils pour accompagner sereinement votre chat pendant sa mue

par Coline GRASSET pour TF1 INFO
Publié le 15 mai 2024 à 19h00

Source : JT 20h WE

La mue est un phénomène saisonnier naturel chez le chat et de nombreux autres animaux à fourrure.
Elle peut être difficile à vivre lorsqu'il perd beaucoup de poils en peu de temps.
En renforçant les soins donnés au félin, vous pouvez l'aider à mieux supporter la période de mue.

À chaque printemps, l'histoire se répète invariablement : nos chats perdent leurs poils d'hiver bien fournis et se préparent à la chaleur estivale. Cette mue saisonnière entraîne son lot de désagréments pour l'animal et ses maîtres. Si on ne peut l'éviter, il est toutefois possible de minimiser ses effets négatifs grâce à quelques simples gestes quotidiens.

Pourquoi la mue varie-t-elle d'un chat à l'autre ?

La mue est naturelle et se produit deux fois par an, au printemps et à l'automne, mais la quantité de poils perdus peut sensiblement varier selon les individus. Plusieurs facteurs sont en cause. La race d'abord. Le Siamois, l'Abyssin et le Bengal, pour ne citer qu'eux, vivent une mue limitée alors que d'autres, comme le Persan et le British Shorthair, perdent leurs poils en nombre. Bien entendu, les chats sans poils (Sphinx…) ou au pelage ras ne sont pas ou presque pas concernés. L'âge du félin joue également un rôle important dans le phénomène de mue. Les chatons et les chats âgés y sont moins sujets que les autres. Enfin, le mode de vie influe aussi sur la mue. Les chats d'intérieur y sont moins sensibles que les animaux passant beaucoup de temps dehors, en raison du changement de température et de luminosité naturelle. Selon le cas de votre compagnon à quatre pattes, adaptez les soins durant les quatre à sept semaines que dure la mue saisonnière !

Brosser le chat tous les jours pendant la mue

En période de mue, il ne faut pas hésiter à brosser votre félin chaque jour. Le brossage élimine une grande quantité de poils morts et évite au chat de les ingurgiter pendant la toilette. En effet, ils peuvent s'accumuler dans son système digestif et former des trichobézoards (boules de poils agglomérés) qui risquent d'entraîner d'importants vomissements ou une occlusion intestinale. En outre, le brossage du chat limite les dépôts de poils sur toutes les surfaces de l'habitat et réduit donc les besoins de ménage.

Adapter l'alimentation du chat durant la mue

En se léchant plusieurs fois par jour, le chat avale des poils en nombre et ces derniers peuvent causer d'importants troubles digestifs. Il ne faut donc pas hésiter à modifier l'alimentation du félin, toujours avec l'aval du vétérinaire, en y ajoutant des fibres et/ou des compléments adaptés afin d'aider la digestion et le transit intestinal. 

Consulter un vétérinaire si la mue du chat paraît anormale

Si votre chat perd plus de poils que les autres années pendant la mue, si son pelage paraît terne et fragile ou si des affections cutanées apparaissent, prenez rapidement rendez-vous avec le vétérinaire. Après diagnostic, il pourra proposer un traitement adapté ou supplémenter votre chat pour faciliter la mue et retrouver une belle fourrure.

Renforcer le ménage de l'habitat en période de mue du chat

Pour tous les membres du foyer, la mue est une période désagréable. Les poils de chat ont la fâcheuse tendance à s'incruster profondément dans les textiles des vêtements et des assises, à se coller partout et à voler dans l'air ambiant. C'est donc le moment de redoubler de motivation pour le ménage et de passer plus régulièrement l'aspirateur afin d'éliminer tous les poils perdus par votre chat. 


Coline GRASSET pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info