Verif'

Ocean Viking : les migrants seront-ils réellement logés dans un village vacances avec piscine ?

Publié le 11 novembre 2022 à 15h02, mis à jour le 13 novembre 2022 à 9h34

Source : JT 20h WE

Des internautes affirment ce vendredi que les 230 rescapés de l'Ocean Viking seront logés dans un lieu de vacances luxueux.
Selon eux, ils seront hébergés dans un village vacances Belambra avec piscine et vue sur la mer.
L'arrête de la préfecture du Var prouve le contraire.

Passés du calvaire en mer à des logements luxueux. Ce serait le destin des 234 rescapés de l'Ocean Viking qui ont débarqué ce vendredi 11 novembre à Toulon. Depuis ce matin, la droite et l'extrême droite dénoncent les conditions dans lesquelles sont accueillis ces migrants, affirmant qu'ils sont hébergés dans un luxueux village vacances Belambra sur la Côte d'Azur. Cette information est complètement fausse.

Un centre de vacances CCAS

Tout est parti d'une publication dans le direct sur le site de BFMTV dédié au débarquement du navire humanitaire. À 8h25, la chaine publie ceci : "Selon les informations de BFM Toulon auprès d'une source policière confirmée par une source politique, les réfugiés seront escortés jusqu'à la presqu'île de Giens dans le village vacances Belambra." L'information commence doucement à faire parler d'elle. Sous un tweet de la chaîne - qui ne cite pas Belambra - renvoyant au direct, quelques internautes s'insurgent. Mais ce n'est qu'après 9h30 que la rumeur va réellement prendre de l'ampleur. Quand le blog Fdesouche, qui propose une "revue de presse", fait une publication à ce propos sur les réseaux sociaux, photo du village vacances à l'appui. Le démenti du blog n'arrivera que deux heures plus tard, à 11h46, après que la presse aura vérifié l'information. 

Dans cet intervalle, droite et extrême droite entrent dans la brèche. Et diffusent massivement cette fausse information. Ainsi, avant 9h30, seuls 15 messages sur les réseaux sociaux portaient la mention "Belambra". Après la publication du blog d'extrême droite et avant l'heure du démenti, plus de 2100 publications font référence à Belambra, d'après Visibrain, un outil de veille des réseaux sociaux. Entre autres exemples, Samuel Lafont va publier un tweet interrogatif dans lequel il interpelle Emmanuel Macron. Celui qui est chargé de la stratégie numérique de Reconquête, le parti d'Eric Zemmour, s'est demandé s'il était "vrai" que les "immigrés clandestins seraient logés" dans cet hôtel avec piscine. Une précaution que n'a pas prise Thierry Mariani. Sur Twitter, l'eurodéputé français du Rassemblement national a même partagé des images aériennes de ces lieux paradisiaques. Il publie la vidéo promotionnelle de ce club, où on aperçoit un court de tennis, deux piscines et une vue plongeante sur la mer, avec ce commentaire : "Donc, voilà où seront accueillis les migrants de l'Ocean Viking, dans le village vacances Belambra sur la presqu'île de Giens", avec de comparer leur situation à celle des "SDF français" qui "n'ont pas droit à un tel traitement". Une comparaison dont les internautes d'extrême droite n'ont pas tardé à s'emparer. "En fait, la France, ce n'est pas le Club Med, c'est Belambra vacances. Mais que pour les étrangers et clandestins", s'est insurgée une internaute. 

Non, les migrants de l'Ocean Viking ne seront pas logés dans un village vacances Belambra avec piscine, contrairement à ce qu'affirme l'extrême droite ce vendredi 11 novembre 2022
Non, les migrants de l'Ocean Viking ne seront pas logés dans un village vacances Belambra avec piscine, contrairement à ce qu'affirme l'extrême droite ce vendredi 11 novembre 2022 - Capture d'écran / Twitter

Pourtant, cette information est complètement erronée. Comme le montre le décret ci-dessous, publié par la préfecture du Var dès le jeudi 10 novembre, la "zone d'attente temporaire" créée pour l'occasion se situera au centre du Levant, un centre vacances géré par la La Caisse centrale d'activités sociales (CCAS), un organisme qui propose des activités sociales. Il est situé à près d'un kilomètre du village vacances Belambra. 

Le décret publié par la préfecture du Var le jeudi 10 novembre 2022 concernant la création de la "zone d'attente temporaire" à Toulon
Le décret publié par la préfecture du Var le jeudi 10 novembre 2022 concernant la création de la "zone d'attente temporaire" à Toulon - Préfecture du Var

La préfecture du Var a précisé samedi que ce centre avait été utilisé jusqu'en 2021 pour accueillir des personnes sans abri au cours de la période hivernale, dans le cadre du plan grand froid. 

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur Twitter : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Felicia SIDERIS

Tout
TF1 Info