Olympe, "enfant de la Lune", interpelle Thomas Pesquet sur sa maladie

par Laure GIUILY
Publié le 3 juillet 2021 à 13h33, mis à jour le 3 juillet 2021 à 13h40
Olympe, 12 ans est gravement allergique au soleil.
Olympe, 12 ans est gravement allergique au soleil. - Source : TWITTER

COURAGE - Olympe, 12 ans, est gravement allergique au soleil. Pour sensibiliser sur sa maladie rare et le casque anti-UV qu’elle est obligée de porter à l’extérieur, elle a interpellé l’astronaute Thomas Pesquet... qui a répondu.

Derrière le doux mot "enfant de la lune", se cache une réalité bien moins agréable. Celle de 92 enfants en France, qui ne peuvent pas s'exposer à la lumière du jour ni sous certaines lumières artificielles, sans être couverts de la tête aux pieds d’épaisses couches de vêtements et sans un casque de protection anti-UV. Olympe, une collégienne de 12 ans qui vit à Poitiers, est, elle aussi, allergique au soleil.  

Le 24 juin dernier, elle poste une photo d’elle dans la baie du Mont-Saint-Michel, près de chez ses grands-parents où elle passe la majorité de ses vacances en famille. Casque en tête, elle interpelle l'astronaute Normand Thomas Pesquet sur les réseaux sociaux, pour lui demander de parrainer son association, Enfants de la Lune.

"T'es déguisée en cosmonaute ?"

"Bonjour Thomas Pesquet Je m’appelle Olympe et je suis une enfant de la Lune. Dès que je sors, je dois mettre une protection anti-UV qui ressemble vraiment à ton casque. Il n’y a pas une journée où on ne me fait pas la blague : "T’es déguisée en cosmonaute ?" Alors je me dis que ce serait carrément la classe si tu devenais le parrain de notre association. On pourrait alors répondre : "Oui et on connaît Thomas Pesquet !". Pour une fois, notre maladie serait un super avantage ! Profite bien de ton voyage !", poste la jeune fille sur Twitter et Facebook. 

En quelques heures son message est relayé des centaines de milliers de fois, à tel point qu'il a fini par remonter jusque dans l'espace et aux oreilles de Thomas Pesquet. Une réponse officielle de l’agence spatiale européenne en français n’a d'ailleurs pas tardé à arriver, comme le raconte la mère d'Olympe à Paris Normandie. "On nous a dit que Thomas Pesquet avait été très touché par le message d’Olympe. Mais malheureusement, il ne pouvait pas être le parrain de notre association, car il l’est déjà pour l'association Aviation Sans Frontières."

Une réponse accueillie humblement par Olympe sur Twitter, qui voulait surtout faire parler de sa maladie, peu connue du grand public. "Et puis maintenant, quand vous croiserez un enfant de la lune dans la rue, vous pourrez lui sourire et lever votre pouce, il comprendra que vous savez qu’il n’est pas déguisé. Ça lui donnera des forces pour toujours oser sortir", a-t-elle conclu. 


Laure GIUILY

Tout
TF1 Info