La France touchée par une cinquième vague de Covid-19

Covid-19 : ces villes où le port du masque est (ou va redevenir) obligatoire à l'extérieur

La rédaction de LCI
Publié le 30 décembre 2021 à 6h03, mis à jour le 30 décembre 2021 à 23h11
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

SOCIÉTÉ – Face à la multiplication des cas positifs au variant Omicron, notamment, le ministère de l'Intérieur a demandé aux autorités locales d'imposer le port du masque sur certains sites situés en extérieur. LCI fait le point sur les lieux concernés.

Il est obligatoire partout à l'intérieur, mais pas évident de savoir où il doit être porté à l'extérieur. À la veille des vacances de Noël, plusieurs villes avaient déjà annoncé le retour du port du masque en plein air, d'autres l'ont fait depuis la flambée des cas positif au Covid ces derniers jours et après les recommandations du Premier ministre et du ministre de l'Intérieur. 

Lundi 27 décembre,  en effet, à l'issue d'un Conseil de défense sanitaire, Jean Castex a annoncé le retour du port du masque dans certains centres-villes sans donner de précision sur les lieux concernés. Le lendemain, Gérald Darmanin a demandé aux préfets, dans un télégramme, de prendre des mesures pour "dissuader les rassemblements" et imposer le port du masque en centre-ville, notamment pour la Saint-Sylvestre.  LCI fait le point sur les sites où le port du masque est obligatoire à l'extérieur. 

Depuis la fin novembre, eu égard à l’évolution inquiétante dans certains départements, plusieurs préfets ont pris progressivement des arrêtés pour rétablir l’obligation du port du masque à l’extérieur dans certains lieux et circonstances pour toutes les personnes âgées de 11 ans et plus. 

Avant les fêtes de Noël déjà, de nombreux sites en plein air dans certaines villes étaient concernés par la mesure. Il s'agit notamment des abords des établissements scolaires ou des lieux accueillant des mineurs, des gares ferroviaires et routières, des espaces extérieurs des centres commerciaux, des lieux de culte au moment des offices et des cérémonies. Dans tous les rassemblements, manifestations, réunions ou activités organisés sur la voie publique, les lieux de festivals et de spectacle, les marchés, brocantes et ventes au déballage, dans les files d’attente et les marchés de noël, le port du masque est aussi redevenu obligatoire. 

De nombreux départements concernés

Les départements concernés depuis plusieurs semaines déjà sont : Finistère, Côte d'Armor, Morbihan, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique, Maine-et-Loire, Deux-Sèvres, Orne, Eure, Eure-et-Loir, Val-d'Oise, Yvelines, Loir-et-Cher, Cher, Nord, Aisne, Ardennes, Meuse, Meurthe-et-Moselle, Bas-Rhin, Haut-Rhin, Territoire de Belfort, Loire, Rhône, Isère, Haute-Savoie, Landes, Tarn, Hérault, Bouches-du-Rhône, Var, Alpes-Maritimes, Pyrénées-Orientales et Ariège. 

Dans certains départements comme les Pyrénées-Orientales, le port du masque est devenu obligatoire déjà depuis plusieurs semaines sur plusieurs périmètres des villes très fréquentées comme Biarritz, Saint-Jean-de-Luz, Anglet ou Pau. 

Le détail par département est consultable sur chaque site des préfectures. Les consignes générales sont à retrouver sur le site du ministère de l'Intérieur.

Mis en place depuis le début des vacances

Dans un arrêté du 20 décembre, le préfet d'Ille-et-Vilaine annonçait de nouvelles mesures applicables au moins jusqu'au 10 janvier concernant le port du masque dans plusieurs centre-villes. À Saint-Malo, le port du masque est obligatoire du vendredi soir à 18h au dimanche soir à minuit dans l'intra-muros et sur les remparts. À Rennes, il l'est dans un périmètre délimitée par certaines rues du centre, notamment. 

Dans un arrêté du 24 décembre, le préfet de la Savoie, Pascal Bolot, a annoncé, lui aussi, le retour du port du masque en extérieur de 9h à minuit sur les communes de Chambéry, Aix-les-Bains et Albertville ainsi que dans plusieurs stations de ski comme Les Ménuires, La Plagne, Courchevel ou encore Les Saisies.

À Paris, le masque redevient obligatoire dans les rues à partir de vendredi, a annoncé mercredi la préfecture de police de la capitale. Cette obligation s'applique aux personnes âgées de plus de 11 ans, "à l'exception des personnes circulant à l'intérieur de véhicules, des cyclistes et des usagers des deux roues" ou des "personnes pratiquant une activité sportive", a précisé la préfecture dans un communiqué.

Dans le reste de l'Ile-de-France, les préfectures ont réimposé l'obligation du port du masque à l'extérieur à partir de vendredi dans l'ensemble des départements du Val-d'Oise, des Hauts-de-Seine et du Val-de-Marne, ainsi que dans les agglomérations de l'Essonne et les centre-villes des agglomérations des Yvelines.   Le port du masque redeviendra obligatoire à l'extérieur dans presque toute l'Ile-de-France dès vendredi, la Seine-Saint-Denis ayant emboité le pas jeudi aux autres préfectures franciliennes afin d'endiguer la flambée des contaminations au Covid-19 dues au variant Omicron.

"En raison de la forte dégradation de la situation sanitaire, le port du masque est obligatoire en #SeineSaintDenis pour les personnes de onze ans et plus sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public", a tweeté la préfecture de la Seine-Saint-Denis.

Dans le Lot-et-Garonne, par arrêté du 29 décembre 2021, le préfet a prolongé l’obligation du port du masque sur la voie publique et dans les lieux ouverts au public de jour comme de nuit, dans les communes de plus de 2.500 habitants du département, pour tous les piétons âgés de onze ans et plus. Dans les communes de moins de 2.500 habitants, cette obligation concernera seulement les lieux de forte concentration de population. Cette mesure prend effet jusqu’au 1er février 2022 inclus. La situation sera naturellement réévaluée en fin de période en fonction de la situation épidémique

Jeudi 30 décembre, le préfet de Charente-Maritime a pris lui aussi de nouvelles mesures face à la flambée de l’épidémie de Covid. Le masque devient obligatoire en extérieur dans 72 communes dès ce jeudi et jusqu’au 19 janvier 2022 inclus.

À compter du 30 décembre 2021 à minuit et pendant une durée de trois semaines le port du masque est rendu obligatoire pour les personnes âgées de 11 ans et plus sur l’ensemble des communes de Lyon et Villeurbanne (Rhône), excepté entre 2 heures du matin et 6 heures du matin. 

A Toulouse, le port du masque à l'extérieur redevient obligatoire dans un périmètre délimité par la préfecture.  

Mise en place probable dans les prochains jours

Selon La Presse de la Manche, Frédéric Perissat réunit jeudi 30 décembre, à 17h, les représentants des maires du département pour envisager une extension de son arrêté préfectoral sur le port obligatoire du masque en extérieur. Il l’est actuellement sur les marchés et dans la rue principale du Mont-Saint-Michel.

D'autres villes pourraient observer un retour du masque obligatoire en extérieur, notamment dans les rues très fréquentées. 

Contacté par LCI, le service de presse de Matignon indique que chaque préfet pourra prendre des décisions concernant un retour ou un durcissement du port du masque en extérieur dans les prochaines heures s'il le souhaite. "Cela se fait en concertation avec les maires des villes. Au regard de l'importance du taux d'incidence depuis quelques jours, il serait étonnant que des élus s'y opposent. C'est une question de bon sens et de santé publique", précise-t-on à Matignon. 

Les contrevenants s'exposent à une amende de 135 euros. Des mesures de restrictions ont par ailleurs été prises dans toute l'Ile-de-France pour limiter les activités pendant la nuit de la Saint-Sylvestre. La France enregistre records sur records de contaminations au Covid-19 avec 208.000 nouveaux cas mercredi, après environ 180.000 pendant les vingt-quatre heures précédentes.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info