TEMOIGNAGE - Le frère de Ginette a perdu la vie dans le contexte de panne nationale des numéros d'urgence en Haute-Saône mercredi dernier. Une enquête a été ouverte et le téléphone du septuagénaire doit être analysé pour mettre en évidence les appels en échec.

Ginette en est certaine. Sans la panne des numéros d'urgence, son frère serait encore vivant aujourd'hui. Mercredi dernier, elle le rejoint à son domicile. Elle a été appelée au secours en plein malaise cardiaque. "Mon frère m'a appelé en fin d'après-midi après 17h en disant "est-ce que tu peux venir, je ne suis pas bien"", raconte-t-elle.

Ginette retrouve un homme désemparé qui tente sans succès de joindre le 18 depuis plus de trois quarts d'heure. "Il tenait encore dans la main son portable avec lequel il a fait les appels (...) J'ai appelé deux fois, j'avais la même réponse. C'est à la troisième fois que j'ai eu quelqu'un. J'ai eu le temps de donner les coordonnées et l'adresse exacte, et ça a coupé", explique la sœur du défunt.

Une ambulance est finalement envoyée depuis Vesoul (Haute-Saône), à 30 km de là. Elle n'arrivera qu'à 17h30, mais il est déjà trop tard. Dans un communiqué commun, l'ARS et la préfecture du département juge "vraisemblable que le décès soit survenu dans le contexte de panne nationale".


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info