DRAME - Un Réunionnais a succombé des suites d'un arrêt cardiaque, mercredi 2 juin, pendant la panne technique de l'opérateur Orange. Sa femme a essayé de joindre les secours "pendant une vingtaine de minutes".

Son épouse a tenté en vain de joindre le 15. Un homme est décédé, mercredi 2 juin au soir sur l'île de la Réunion après les tentatives désespérées de sa femme de contacter le Samu en raison des dysfonctionnements majeurs des numéros d'urgence, a indiqué la préfecture locale, jeudi 3 juin. "L'épouse du défunt n'a pas réussi à joindre le centre 15 après avoir tenté de le faire pendant une vingtaine de minutes", a-t-elle précisé dans un communiqué à 22h30 (20h30 à Paris).

Face à ses échecs, la compagne du malade, dont l'identité n'a pas été révélée, a demandé de l'aide à une amie. Cette dernière a finalement réussi à joindre le centre des secours et "a fourni l'adresse de la victime en signalant que celui-ci avait des difficultés à respirer. Une ambulance a été immédiatement engagée par le Samu", relate le communiqué préfectoral. 

Un Réunionnais sur dix "à plus de 30 minutes" des urgences

À leur arrivée sur les lieux, les secours ont constaté "que le patient avait fait un arrêt cardiorespiratoire ayant entraîné son décès". "L'absence de contact direct entre l'épouse et le Samu du fait des problèmes de réseau n'aura pas permis de caractériser précisément la situation médicale de la victime avant l'engagement des secours", a souligné la préfecture.

Selon un rapport de l'Insee en 2016, "un Réunionnais sur dix se situe à plus de 30 minutes des urgences", soit 84.000 habitants.

Numéros d'urgence en panne : un centre de secours face à la criseSource : JT 20h Semaine

En métropole, un enfant de 28 mois est décédé en Vendée lors de la panne chez l'opérateur Orange, qui a gravement perturbé les numéros d'urgence, avait annoncé jeudi Benoît Brocard, le préfet de ce département. "Le décès d'un jeune enfant d'un an et demi a été constaté et déploré ce (jeudi) matin", avait-il déclaré lors d'une conférence de presse, évoquant d'un "drame". L'ARS des Pays-de-la-Loire a ouvert une enquête, selon une information de France Bleu, confirmée à TF1 et LCI. 

Dans le Morbihan, un homme de 63 ans, originaire du pays d'Auray, a succombé des suites d'un arrêt cardio-vasculaire aux urgences de l'hôpital de Vannes, malgré les tentatives de réanimation. Il avait été "conduit en voiture par sa conjointe (...) au vu des difficultés constatées pour joindre les services de secours", avait expliqué Guillaume Quenet, le secrétaire général de la préfecture, lors d'un point presse. À la mi-journée, le ministre de la Santé Olivier Véran avait indiqué que le dysfonctionnement pourrait avoir causé la mort de "trois ou quatre personnes". Il avait jugé "trop prématuré de tirer des conclusions".


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info