Paris : la vitesse maximale autorisée sur le périphérique abaissée à 50 km/h à partir du 14 septembre 2024

par T.A. avec AFP
Publié le 22 novembre 2023 à 15h48

Source : TF1 Info

La mairie de Paris a annoncé son intention de réduire à 50 km/h la vitesse maximale autorisée sur le périphérique de la ville.
Aujourd'hui, elle est limitée à 70 km/h.
L'objectif ? Abaisser le niveau de "pollution environnementale et sonore" sur le boulevard.

Nouvelle limitation de vitesse à venir sur le périphérique parisien. Dans un communiqué publié sur son site web, la mairie de Paris indique qu'il ne sera bientôt plus possible de dépasser les 50 km/h sur le boulevard entourant la capitale, contre 70 km/h aujourd'hui. Cette mesure sera effective après les Jeux olympiques et paralympiques, qui s'achèveront à Paris le 8 septembre 2024. La réduction de la vitesse à 50 km/h sur les 35 kilomètres du périphérique était une promesse de campagne de la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Plusieurs limitations de vitesse depuis les années 70

"Après les Jeux de Paris, dès le 14 septembre 2024, la vitesse sera limitée à 50 km/h sur le boulevard périphérique, contre 70 aujourd'hui, indique la municipalité dans un communiqué publié sur son site web. Moins de pollution, environnementale et sonore, et plus de sécurité pour les usagers, autant de bonnes raisons de lever le pied ! Aujourd'hui, la vitesse médiane sur le périphérique est de 50 km/h la journée, de 30 à 45 km/h aux heures de pointe et de 60 km/h la nuit." Depuis son inauguration en 1973, le périphérique a connu plusieurs limitations de vitesse successives. Les 90 km/h étaient alors autorisés sur la rocade, avant que cette limite ne soit abaissée à 80 km/h en 1993, puis à 70 km/h en 2014. 

Au-delà de cette annonce, la mairie de Paris a aussi indiqué ce mercredi qu'une zone à trafic limité (ZTL) allait bientôt être mise en place dans la capitale. Là aussi, le délai de mise en place a été fixé à la fin des JO 2024. La ZTL a pour objectif d'interdire la circulation de transit dans le centre de la ville. Celle-ci est censée s'appliquer sur le secteur Paris Centre, correspondant aux quatre premiers arrondissements, et une partie des Ve, VIe et VIIe arrondissements.

Les véhicules motorisés ne pourraient plus y entrer pour la traverser uniquement, une circulation dite de transit, qui représente selon la mairie la moitié du trafic. Sa mise en place et son périmètre font de longue date l'objet de difficiles tractations avec la préfecture de police, dont le siège est situé sur l'île de la Cité, en plein cœur de la future zone.


T.A. avec AFP

Tout
TF1 Info