La pelouse et le gazon désignent une surface végétale où poussent des graminées de gazon.
Si les deux termes sont étroitement liés, il existe des différences.
L'une pousse de manière naturelle, l'autre est plus "artificielle".

Ce sont deux termes que l'on utilise beaucoup en jardinage et souvent, on les confond. D'ailleurs, la pelouse est souvent obtenue après avoir semé un mélange de graines pour gazon… Mais, lorsque le "gazon" pousse naturellement, on est bien en présence d'une pelouse ! On vous explique comment bien différencier ces deux tapis verts.

Qu'est-ce qu'une pelouse ?

Il s'agit d'une étendue végétale de faible hauteur et l’herbe est “serrée”. Ce tapis vert homogène est obtenu après avoir ensemencé le sol avec des graines de graminées à gazon. Riche en biodiversité, la pelouse pousse de manière naturelle et elle est généralement utilisée pour des fins esthétiques dans un jardin ou un espace extérieur. Une pelouse peut être accompagnée d'arbustes et d'autres végétaux. D'ailleurs, lorsque des fleurs s'invitent sur votre pelouse, on parle de "prairie" !

Qu'est-ce qu'un gazon ?

C'est une surface couverte d'herbe à la fois dense et uniforme. On désigne sous le nom de gazon, l'ensemble des plantes qui constituent la pelouse. Le gazon est un mélange de graminées. Six espèces différentes de graminées peuvent entrer dans la composition d'un gazon : Le ray-grass anglais, le pâturin des prés, la fétuque rouge, la fétuque élevée, fétuque ovine ou encore l’agrostide (très utilisée pour les greens de golf). 

Le gazon est créé et entretenu dans un but particulier. Il peut être ornemental, pratique ou fonctionnel : on l'entretient pour la pratique d'un sport (stade de foot, terrain de tennis...) ou pour réduire le pollen dans une ville ou pour une allée, par exemple. En résumé : on peut parler de pelouse non-naturelle ou artificielle, car le gazon nécessite l'intervention de l'homme pour sa création et son entretien, alors que la pelouse se forme d'elle-même.

Comment entretenir un gazon ?

Il est important de l'arroser régulièrement et suffisamment, parce qu'il a besoin d'être hydraté. Pour éviter de gaspiller de l'eau, on n'hésite pas à récupérer l'eau de pluie. On pense à le nourrir en lui apportant du compost ou de l'engrais afin de lui donner un coup de boost nutritif et des minéraux. On n'oublie pas de tondre son gazon, d'enlever les mousses ou le feutre qui peut le recouvrir. Il n'est pas rare de voir des adventices s'inviter. On pense donc à désherber de temps en temps dans le but d'éviter leur multiplication qui va non seulement affaiblir les végétaux, mais aussi ruiner l'esthétique de votre extérieur.


Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info