Permis de conduire : une formation aux gestes qui sauvent intégrée à l'examen ?

Publié le 11 juin 2014 à 15h03
Permis de conduire : une formation aux gestes qui sauvent intégrée à l'examen ?

SECURITE ROUTIERE - Les députés doivent se prononcer ce jeudi sur une proposition de loi visant à rendre obligatoire l'apprentissage des gestes de premier secours pour les nouveaux automobilistes.

Les premiers instants qui suivent un accident sont décisifs. A tel point que si les automobilistes connaissaient les gestes qui sauvent, jusqu'à 350 vies pourraient être épargnées sur les routes, assure le sénateur Jean-Pierre Leleux. Cet élu UMP est à l'origine d'une proposition de loi visant à introduire une formation pratique aux gestes de premiers secours dans le cadre de la préparation du permis de conduire.

Ce texte, qui a déjà été adopté à l'unanimité par le Sénat en première lecture fin avril, sera soumis ce jeudi au vote de l'Assemblée nationale. Avant même de recevoir l'aval des députés, le gouvernement a pris l'engagement, par la voix du secrétaire d'Etat aux collectivités André Vallini, de prendre le décret d'application d'ici l'été.

Le contenu précis de cette formation et son mode d'évaluation n'ont pas encore été déterminés, mais il s'agira d'enseigner des gestes simples et efficaces, comme par exemple savoir comprimer une plaie pour imiter une hémorragie, dégager les voies aériennes d'une personne en détresse respiratoire ou encore mettre sur le côté un blessé allongé sur le dos – la position latérale de sécurité.

Surcoût du permis

Si la nécessité d'étendre la formation aux premiers secours est amplement reconnue, la manière dont elle pourrait être mise en place divise en revanche. Il ne faudrait pas, par exemple, que cela augmente "le coût du permis de conduire, déjà extrêmement élevé pour les jeunes", s'inquiète la député PS Marie-Anne Chapdelaine. Une crainte, partagée par l'UDI, qui a d'ailleurs annoncé mardi qu'elle s'abstiendrait sur le texte.

A l'heure actuelle, à peine 200.000 personnes par an se forment aux premiers secours, rappelait récemment Jean-Pierre Leleux dans une interview au Figaro . Une loi de 2004 prévoit qu'ils soient enseignés aux enfants à l'école, mais ce texte est très peu appliqué. Résultat, à peine 20% des élèves de troisième sont formés chaque année. Plus de 1,5 million de candidats se présentent chaque année en France à l'examen du permis de conduire. Une telle formation permettrait donc de fortement augmenter le nombre de personnes capables d'aider un blessé.


Laurence VALDÉS

Tout
TF1 Info