PHOTO - Un bébé parmi les premiers migrants à traverser la Manche vers le Royaume-Uni en 2022

La rédaction de LCI
Publié le 4 janvier 2022 à 23h04
JT Perso

Source : JT 13h WE

CLICHÉ - Un bébé en combinaison rose dans les bras d'un homme descendant d'un bateau de sauvetage : c'est l'une des premières images de migrants arrivés au Royaume-Uni en 2022, après une année 2021 ayant marqué un record en termes de traversées.

L'homme et le bébé à la combinaison rose. Le cliché, qui aurait pu être intitulée ainsi, illustre une fois de plus la ténacité sans faille des hommes et des femmes prêt à tout risquer dans l'espoir d'une vie meilleure. Prise ce mardi par un photographe de l'AFP dans le très fréquenté port de Douvres (sud-est de l'Angleterre), c'est l'une des premières images de migrants arrivés au Royaume-Uni en 2022, après une année qui a vu tripler ces dangereuses traversées de la Manche. 

Le migrant et l'enfant, qui semblent tous deux exténués, ont été pris en charge par les services d'immigration. 

2021, une année record pour l'immigration Outre-manche

Ces nouvelles arrivées sont constatées quelques jours à peine après le début de l'année, alors que les périlleuses traversées de la Manche ont atteint des chiffres records en 2021. Selon le décompte de l'agence de presse britannique PA, réalisé sur la base de chiffres obtenus auprès du ministère britannique de l'Intérieur, au moins 28.395 migrants ont en effet rejoint les côtes anglaises à bord de petites embarcations en 2021, plus du triple de l'année précédente (plus de 8.400).

Sur le seul mois de novembre 2021, près de 6.900 personnes ont fait la traversée malgré le danger lié à la densité du trafic, aux forts courants et à la faible température de l'eau.  Certains migrants l'ont payé de leur vie, comme quand le naufrage d'une embarcation précaire - le plus meurtrier dans cette voie maritime - a fait 27 morts fin novembre, suscitant une vague d'émotion.

Le phénomène s'est fortement développé depuis 2018 face au bouclage du port de Calais (nord de la France) et d'Eurotunnel, que les migrants empruntaient en se cachant à bord de véhicules. 

Ces traversées constituent un sujet de tension régulier entre Paris et Londres, les autorités britanniques estimant insuffisants, malgré le versement d'aides financières, les efforts entrepris côté français pour empêcher les migrants d'embarquer. 

Les Français, qui réfutent ces accusations, rétorquent que Londres rechigne à effectivement délier les cordons de la bourse. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info