Plantations, semis, récoltes… : que faire dans son potager en janvier ?

par Emilie CARTIER pour TF1 INFO
Publié le 2 janvier 2024 à 13h00

Source : JT 13h Semaine

Plus calme, la saison morte ne signe pas pour autant l’arrêt du potager.
Suivant votre région d’habitation, des plantations, semis et récoltes s’inscrivent au programme.
Janvier représente également le mois idéal pour anticiper et préparer son potager.

Loin de la frénésie du printemps, l’hiver est bien souvent redouté des jardiniers. En sommeil, le potager offre peu d’activités en comparaison des autres saisons. Les conditions météorologiques (vent, brouillard, neige, gel…) constituent bien souvent des freins. Toutefois, janvier ne sonne pas le glas. Même en cas de froid mordant, vous pouvez entretenir votre potager et le préparer pour la suite. 

Que peut-on cultiver et semer dans son potager en janvier ?

Au cœur de l’hiver, on peut encore cultiver certaines plantes potagères à condition que le sol ne soit pas gelé ni gorgé d’eau. Ail blanc et violet, échalotte et oignon jaune font partie des possibilités. Si vous habitez le pourtour méditerranéen, vous pouvez aussi cultiver des asperges et des artichauts. 

En ce qui concerne les semis, mieux vaut attendre le redoux. Janvier ne se révèle pas une période propice, car le sol s’avère encore dur et les coups de froid restent possibles en février. Sous abri, on peut toutefois semer des laitues de printemps, des poireaux d’été, des choux-fleurs et des carottes. 

Autour de la Méditerranée, les jardiniers peuvent commencer à semer les premiers épinards, fèves et petits pois. 

Les légumes à récolter en janvier

Pendant la saison hivernale, certaines récoltes sont à prévoir dans le potager. Choux de Bruxelles, choux pommés, chicorées sauvages, mâches, poireaux, brocolis, céleris, endives… autant de légumes qui peuvent rejoindre l’assiette. 

Les amoureux des saveurs anciennes apprécieront de pouvoir récolter les panais et topinambours. À l’instar du poireau, le topinambour se récolte plus facilement après un paillage. 

Moins connu, le crosne – un légume-racine dont le goût rappelle celui des salsifis – se récolte lui aussi en janvier et jusqu’au mois de mars. 

Préparer son potager à l’arrivée des beaux jours

En hiver, les végétaux sont plutôt en dormance. Vous pouvez profiter de cette baisse de régime pour préparer votre potager aux prochains mois qui l’attendent. Bien au chaud devant la cheminée, revoyez l’aménagement de votre jardin. Dessiner le plan de culture de votre potager pour l’année à venir permet une bonne visualisation. 

Pour cela, il convient de tenir compte des rotations des cultures et des bons compagnonnages. Par exemple, les tomates ne s’associent pas avec des poivrons, des pommes de terre ou des aubergines. Mieux vaut choisir une autre parcelle. 

L’autre activité consiste à nettoyer le potager afin qu’il soit prêt à accueillir les nouvelles cultures. Les dernières feuilles d’automne rejoindront le compost. Pensez aussi à ameublir le sol et à apporter un engrais de fond au potager. Vérifiez la solidité des tuteurs et des liens de palissage. Et lorsque le temps est plutôt doux, aérez les châssis, ouvrez les tunnels et soulevez les cloches. 


Emilie CARTIER pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info