Réputé meilleur ami de l'homme, le chien aime suivre son maître dans toutes ses activités.
Bien souvent, il adore se baigner dans la mer ou dans la rivière.
La baignade est bénéfique pour sa circulation sanguine et son développement musculaire.

Quand il fait chaud, rien ne vaut une baignade pour se rafraîchir. Pourtant, ce plaisir estival n'est pas sans danger pour l'homme et les animaux. Voici cinq risques à considérer avant de laisser votre toutou se jeter à l'eau ! 

Les cyanobactéries : un danger mortel pour les chiens

Les cyanobactéries sont des micro-organismes présents partout sur la planète à l'état naturel, selon l'ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire). Avec l'augmentation des températures et la pollution liée aux activités humaines, elles prolifèrent dans les cours d'eau et les eaux stagnantes (étangs, mares, lacs), surtout en été. Ces bactéries à l'aspect de minuscules algues vertes attirent les chiens par leur odeur, mais leur ingestion peut s'avérer mortelle pour les animaux (et pour les humains). En effet, elles libèrent des cyanotoxines qui provoquent une intoxication sévère avec vomissements, fièvre, tremblements, pertes de repères… Une visite d'urgence chez le vétérinaire s'impose si votre chien présente ces symptômes après contact avec une eau contaminée ! 

Avant de le laisser s'approcher de l'eau, vérifiez bien qu'il n'y a aucune contre-indication sanitaire émise par la commune ou l'Agence Régionale de Santé (ARS). 

La leptospirose : pourquoi s'en méfier ?

La leptospirose est une maladie véhiculée par les rongeurs, particulièrement les rats sauvages. La bactérie, transmise à l'eau de baignade par l'urine d'un rongeur contaminé, peut prendre votre chien (ou vous-même !) comme hôte en cas de contact sur un point d'entrée dans l'organisme (plaie cutanée, ingestion…). 

Les symptômes de la leptospirose (fièvre, gastro-entérite hémorragique, insuffisance rénale, lésions hépatiques, léthargie…) sont graves et nécessitent une consultation vétérinaire d'urgence. 

La noyade du chien

La nage est innée chez le chien, mais tous les animaux ne sont pas égaux face à l'effort physique. L'âge, le surpoids, les faiblesses musculaires ou osseuses sont autant de facteurs réduisant la capacité du chien et sa résistance. Ainsi, un chien peut se noyer, surtout s'il est soumis à un courant contraire ou si vous surestimez ses capacités. Il paniquera et s'épuisera encore plus vite. 

De plus, certaines races, comme le bouledogue français et le carlin, sont gênés par leur face aplatie, une particularité physique qui entrave la respiration et donc la capacité à l'effort. 

Les irritations de la peau du chien

Le chlore des piscines et plus encore le sel de l'eau de mer peuvent causer des irritations de la peau. En effet, ils assèchent le derme, ce qui provoque des démangeaisons, des grattages puis des inflammations cutanées. N'oubliez pas de rincer votre chien à l'eau claire après la baignade ! 

Les prédateurs aquatiques pour le chien

Enfin, si vous partez en vacances avec votre chien au bord de mer dans une région connue pour la présence de requins, évitez la baignade dans l'eau trouble, saumâtre ou boueuse, surtout après les pluies, près des mangroves ou des estuaires. Ces conditions sont propices aux squales qui pourraient faire de votre toutou un mets de choix, même dans quelques dizaines de centimètres d'eau. 


Coline GRASSET pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info