Il est très courant d'observer une ribambelle d'oiseaux tranquillement posés sur un fil électrique.
Naturellement, on pourrait craindre pour leur vie en raison du risque d'électrocution.
Ces oiseaux sont en sécurité, protégés par différents procédés physiques.

Des dizaines d'oiseaux se posent sur un fil électrique et pourtant, aucun ne semble gêné ou en danger, alors que nous sommes certains de recevoir une décharge électrique mortelle si nous faisons comme eux sans protection spécifique. Il y a plusieurs explications complémentaires à ce phénomène.

Pourquoi les oiseaux ne sont-ils pas de bons conducteurs d'électricité ?

La nature est bien faite et si les oiseaux s'agglutinent sur les fils électriques, c'est qu'ils peuvent le faire sans risque. En raison de leur petite taille, ils ont un faible potentiel électrique, bien trop faible pour qu'ils soient traversés et affectés par le courant qui circule dans les fils suspendus. De plus, leurs plumes sont isolantes et ils sont entourés d'air, un élément également isolant, contrairement au métal ou à l'eau. Le courant électrique les traverserait et les tuerait s'il pouvait ensuite s'échapper vers la terre ou vers un autre conducteur comme le pylône ou un arbre. Or, la position perchée loin du sol et de tout élément conducteur crée une isolation et une sécurité supplémentaires.

Les oiseaux ne touchent qu'un seul fil électrique

Une autre raison explique l'absence de danger pour les petits volatiles : ils ne sont posés que sur un seul fil et ne font donc pas contact entre deux fils électriques. Sinon, ce serait l'électrocution et la mort assurée ! Ici encore, leur taille réduite est à leur avantage et les fils susceptibles de créer un arc électrique sont suffisamment éloignés les uns des autres pour éliminer ce risque. Cependant, les grands oiseaux comme les cigognes ou les rapaces de grande envergure (aigles, condors, vautours…) pourraient, eux, faire contact entre deux fils électriques à cause de leur taille et de la différence de potentiel électrique plus élevée. Ils pourraient alors être électrisés et mourir, tout en entraînant un accident électrique avec coupure de courant automatique ou incendie de la ligne. 

Les câbles électriques sont isolés et protègent les oiseaux

En outre, les fils électriques haute tension sont pourvus d'isolateurs, des composants en céramique, verre ou matériau composite qui garantissent l'isolation électrique entre le conducteur et le pylône. Ainsi, les oiseaux peuvent se coller les uns aux autres sans créer une longue chaîne de contact jusqu'au dernier qui ferait office de terre s'il touchait le poteau électrique du bout de la patte ou de l'aile. Les fils sont aussi gainés pour la plupart. Cette gaine isolante en plastique protège les oiseaux et les humains intervenants sur les lignes, même si ces derniers doivent porter les équipements de protection individuelle (EPI) spécifiques au danger électrique.

Enfin, des systèmes d'éloignement des oiseaux ou des dispositifs les empêchant de se poser sont mis en place lorsque le risque existe pour les protéger, grâce à la collaboration entre EDF et la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO).


Coline GRASSET pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info