Préavis et menaces de grève pour les vacances de Noël : la grogne dans le secteur aérien va-t-elle gâcher les fêtes ?

V. Fauroux
Publié le 26 novembre 2022 à 18h15
JT Perso

Source : Sujet TF1 Info

Après un préavis de grève à Air France, la compagnie EasyJet alerte sur un possible arrêt de travail du personnel navigant pendant les fêtes de fin d’année.
En cause, les salaires et les conditions de travail.

Le mouvement social dans le secteur aérien pourrait bien plomber la période des fêtes de fin d'année pour ceux qui envisagent de prendre l'avion. Chez Air France, les syndicats UNAC et SNGAF du personnel navigant ont déposé un préavis de grève pour la période du 22 décembre au 2 janvier sur fond de conflit social autour de l'accord collectif des hôtesses et stewards. "Ce préavis doit servir d'avertissement à notre direction", selon un tract syndical. "Si cet avertissement n'est pas entendu, seule une mobilisation forte sera en mesure de faire pencher la balance".

"La négociation est toujours en cours" et "notre objectif est d'atteindre un nouvel accord", a indiqué de son côté la direction. En attendant, UNAC et SNGAF rejettent toute "mesure unilatérale" de la direction, dans une lettre adressée à celle-ci à la mi-novembre et publiée sur leur site internet, et fustigent un "passage en force pur et simple". "Se retrouver à la merci d'une direction qui, d'un trait de plume, peut modifier à sa guise tout ce qui touche à notre métier est inacceptable", insistent-ils.

Risque "d'arrêt de travail" chez EasyJet

Pendant ce temps, chez EasyJet, la grogne des hôtesses et des stewards n'en finit pas. Dans un communiqué, le SNPNC-FO, Syndicat National du Personnel Navigant Commercial, alerte "sur un risque très important d’arrêt de travail du personnel navigant commercial durant les fêtes de fin d’année, en lien avec les négociations sur les salaires".

"Après plus de deux années d’efforts colossaux réalisés par les hôtesses et stewards en France, au cours desquelles nos conditions de travail se sont fortement dégradées en raison des graves erreurs stratégiques dont seule la direction est responsable, easyJet propose cette année des augmentations de salaire ne couvrant même pas l’inflation, et refuse les éléments principaux de nos revendications", est-il écrit notamment.

Lire aussi

Dans le reste de l'Europe, la grogne fait tache d'huile. Les navigants de la compagnie aérienne low cost Ryanair basés en Belgique menacent eux-aussi de se mettre en grève durant les fêtes de fin d’année. Dans une lettre ouverte au gouvernement envoyée le 21 novembre, le syndicat CNE prévient : "les fêtes de fin d’année approchent, et si rien ne bouge, il y a de grandes chances pour que le personnel exprime sa colère à cette occasion". Tandis que la compagnie TAP Air Portugal a annulé 360 vols début décembre face à la grève des Personnels Navigants Commerciaux (PNC) prévue les 8 et 9 décembre pour protester contre des baisses de salaire.


V. Fauroux

Tout
TF1 Info