La France face à une 3e vague d'ampleur

Restaurants clandestins : près de 1000 clients verbalisés à Paris depuis cinq mois

La rédaction de LCI
Publié le 6 avril 2021 à 13h21, mis à jour le 6 avril 2021 à 13h30
JT Perso

Source : TF1 Info

DÉMASQUÉS - Alors qu'un repas fastueux organisé dans un hôtel particulier appartenant au collectionneur Pierre-Jean Chalençon et réunissant plusieurs convives fait polémique au mépris des restrictions sanitaires en vigueur dans le pays, l'Intérieur a communiqué sur les chiffres liés à ce type d'infractions.

Des personnes dînant au mépris des restrictions sanitaires, des restaurants ouvrant les portes dérobées pour recevoir le client... Depuis la fermeture des établissements, des images sont diffusées sur les réseaux sociaux et les témoignages sont nombreux pour évoquer cette réalité. 

Alors qu'une vive polémique a enflammé durant le week-end les réseaux sociaux ainsi que la classe politique après la diffusion vendredi d'un reportage de M6 sur des dîners luxueux dans des restaurants clandestins de la capitale, l'Intérieur a communiqué des chiffres : ainsi, ce sont près de 1000 clients de restaurants ouvrant illégalement qui ont été verbalisés à Paris depuis le 30 octobre, a indiqué mardi le ministère de l'Intérieur. À Paris, a-t-on détaillé, "7345 restaurants ont été contrôlés depuis le 30 octobre" et dans "ce cadre, 300 contraventions pour ouverture irrégulière ont été dressées et près de 1000 clients ont été verbalisés". 

Ce n'est pour le moment pas le cas de l'organisateur ou des participants au dîner sélect' organisé au très chic palais Vivienne dans le 2e arrondissement de Paris, propriété de Pierre-Jean Chalençon. Ce mardi matin, sur BFM, le collectionneur expliquait avoir organisé un repas à 17H30 pour célébrer le retour de Chine de sa collection consacrée à Napoléon 1er : "C'était un énorme poisson d'avril qui a marché, je n'imaginais pas que ce soit à ce point, c'est surréaliste."  

Une enquête est en cours, à la demande du ministère de l'Intérieur,  afin de "vérifier l’exactitude des faits rapportés afin, s’ils sont vérifiés, de poursuivre les organisateurs et les participants de ces dîners clandestins", avait indiqué Gérald Darmanin le 4 avril.


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info