Verif'

Près de 300.000 personnes sans domicile en France : ce chiffre a-t-il doublé depuis 2012 ?

Publié le 17 janvier 2024 à 13h28, mis à jour le 21 février 2024 à 9h28

Source : JT 13h Semaine

Le froid hivernal suscite l'inquiétude du député LFI Thomas Portes, qui alerte sur la situation des personnes souffrant de mal logement.
Le nombre de sans-abri, explique-t-il, a doublé entre 2012 et 2022. Ils seraient ainsi 330.000.
Il s'agit d'estimations de l'Insee et de la Fondation Abbé Pierre, des chiffres relatifs aux personnes sans domicile, qui ne dorment pas toutes dans la rue.

"Les politiques libérales tuent", assène sur X le député LFI Thomas Portes. Alors que la France fait face à des températures hivernales, les personnes mal logées apparaissent particulièrement vulnérables. Une situation d'autant plus préoccupante aux yeux de l'élu qu'elles se comptent par dizaines, voire centaines de milliers. Il fait état de "330.000 personnes étant sans abri en France en 2022, une hausse de 30.000 par rapport à 2021 et un nombre multiplié par deux par rapport à 2012"

La dernière étude d'ampleur remonte à 2012

L'origine de ces chiffres ? Le rapport 2023 de la Fondation Abbé Pierre sur le mal-logement. Celui-ci nous apprend qu'entre "2012 et 2022, le nombre de personnes sans domicile a augmenté d’environ 130%". Précisons d'emblée que ce chiffre prend en compte les individus dormant dans la rue, ainsi que ceux pris en charge dans des hébergements d'urgence. Les associations, tout comme l'Insee, les rassemblent sous la dénomination "personnes sans domicile" dans leurs travaux. Lorsqu'elles se réfèrent aux "sans-abri", en revanche, elles évoquent précisément les gens qui ne disposent d'aucune solution d'hébergement (même temporaire) et dorment dans la rue.

Thomas Portes entretient une légère confusion en parlant du nombre de "sans-abri" dans son message, mais les données auxquelles il fait référence – au sujet des sans domicile – ne sont aujourd'hui pas contestées. Celles de 2012 (142.000 sans domicile en France) sont considérées comme fiables, "bien qu'il s'agisse toujours d'estimations", confie à TF1info Manuel Domergue, directeur des études de la Fondation Abbé Pierre. Elles proviennent de la dernière enquête "sans-domicile" menée par l'Insee. La prochaine étant attendue pour 2025. 

"En 2021, tout le monde se basait encore sur ces chiffres de l'Insee", note le représentant de l'association. "C'était positif de se référer à des travaux sérieux, mais cela devenait problématique car au fil des ans, les données se révélaient largement inférieures à la réalité." C'est pourquoi la Fondation Abbé Pierre, "a essayé d'appliquer une méthodologie similaire" avec les éléments à sa disposition, de manière à proposer une estimation plus juste au grand public. 

"Fin 2022, l’État accueillait [...] 200.000 personnes en hébergement généraliste (centre d’hébergement d’urgence, hôtel, centre d’hébergement et de réinsertion sociale)", notait dans son rapport 2023 la fondation. Auxquelles il fallait ajouter "110.000 personnes migrantes, demandeuses d’asile ou réfugiées [...] hébergées dans le cadre du 'Dispositif national d’accueil' (DNA), c’est-à-dire en centres d’accueil des demandeurs d’asile"

Enfin, il convient de comptabiliser en plus de ces 310.000 personnes sans-domicile hébergées toutes celles classées parmi les "sans-abri", dormant "dans la rue, sous une tente, dans le métro, dans une voiture". Soit 27.000 personnes selon les derniers décomptes officiels. C'est ainsi que l'on aboutit à 330.000 individus, contre 142.000 en 2012. 

Manuel Domergue souligne que les chiffres de la Fondation Abbé Pierre sont des estimations "a minima". Si l'estimation du nombre de personnes prises en charge dans des hébergements d'urgence se révèle aujourd'hui "assez précise, puisque c'est l'État qui paie", ce n'est pas le cas en ce qui concerne les sans-abri. Du fait qu'ils vivent et dorment dans la rue, ils se trouvent en quelque sorte "hors des radars", et ce malgré la mobilisation des associations et institutions qui cherchent à leur venir en aide.

Vous souhaitez nous poser des questions ou nous soumettre une information qui ne vous paraît pas fiable ? N'hésitez pas à nous écrire à l'adresse lesverificateurs@tf1.fr. Retrouvez-nous également sur X : notre équipe y est présente derrière le compte @verif_TF1LCI.


Thomas DESZPOT

Tout
TF1 Info