Que fête-t-on à la Pentecôte ?

Kattalin Caubet
Publié le 3 juin 2022 à 11h00
JT Perso

Source : JT 13h Semaine

Chaque année, la fête de la Pentecôte est célébrée au 50ème jour après Pâques.
C’est depuis le 8 mars 1886 que cette date est officiellement un jour férié.
Mais que célèbre-t-on exactement ce jour-là ?

Tous les ans, le dimanche de Pentecôte se déroule 50 jours après Pâques, c’est une fête religieuse qui permet de commémorer la descente de l’Esprit-Saint parmi les apôtres. Le lundi de Pentecôte est officiellement férié depuis la loi du 8 mars 1886, une fête toujours célébrée entre le 10 mai et le 13 juin. Elle représente le couronnement du temps pascal, qui dure 7 semaines et démarre le vendredi Saint et se termine à la Pentecôte.

"L’événement de la Pentecôte ne peut être compris qu’en lien avec Pâques et l’Ascension. Jésus est mort pour le salut du monde (le Vendredi Saint), ressuscité (le jour de Pâques) et parti rejoindre le Père (à l’Ascension). À la Pentecôte, Dieu le Père envoie aux hommes l’Esprit de son Fils", explique l’Église catholique. Étymologiquement, le mot Pentecôte vient du grec ancien "pentêkostê" signifiant "cinquantième", ce qui explique donc les 50 jours entre les deux jours fériés.

L’origine de la Pentecôte

Initialement, la Pentecôte célèbre un rendez-vous religieux important pour les chrétiens. Ainsi, selon la Bible, 50 jours après Pâques, une foule se serait rassemblée pour célébrer Chavouot (fête juive) quand les Apôtres, Marie et quelques proches auraient entendu un bruit ressemblant à un coup de vent. Puis, des sortes de langues de feu auraient rempli la pièce et se seraient posées sur chacun d’eux. Tous auraient été emplis du Saint-Esprit et se seraient mis à parler dans d’autres langues. La Pentecôte célèbre donc l’arrivée du Saint-Esprit, qui depuis est devenu le troisième élément de la trinité avec le père (Dieu) et le fils (Jésus).

Lire aussi

À l’origine, la semaine qui suivait la Pentecôte était entièrement fériée en France. Mais c’est officiellement après la loi du 8 mars 1886 que le lundi a été fixé comme seul jour férié. Cependant, en 2003, après plus de 15.000 décès causés par une canicule en France, la situation a évolué. Le Premier ministre d'alors, Jean-Pierre Raffarin, a proposé de supprimer le jour férié de Pentecôte et de le remplacer par une "Journée de solidarité", destinée à financer des "actions en faveur de l'autonomie des personnes âgées ou handicapées". Ce jour-là, les salariés sont invités à travailler sans rémunération. Toutefois, en 2008, il a été décidé de séparer "la journée de solidarité" du lundi de Pentecôte. Il revient donc désormais à l’employeur de fixer la date et les modalités de cette journée.


Kattalin Caubet

Tout
TF1 Info