En France, neuf feux de forêt sur dix sont d'origine humaine.
En cas d'épisode de canicule ou de sécheresse, une petite étincelle peut dévaster des hectares de végétation.
Pour prévenir le risque d'incendie, chacun est invité à prendre des mesures préventives dans son jardin.

Avec 16,9 millions d’hectares de forêt sur son territoire, la France est le quatrième pays européen le plus boisé. Chaque été, le pays est donc particulièrement vulnérable au risque d'incendies et de feux de forêt. La majorité de ces feux est due à des imprudences et à des comportements dangereux. Chacun, à son échelle, est invité à la vigilance et à la prudence. Au jardin, plusieurs mesures préventives peuvent être mises en place pour éviter les incendies.

Débroussailler son jardin

Il est primordial de se débarrasser des herbes sèches, des branches et des feuilles mortes, d'éliminer les branches inférieures des arbres et de ramasser tous les combustibles secs dans le jardin. Si possible, broyez-les. Un terrain débroussaillé permet au feu de passer sans provoquer d'irréparables dommages. Par ailleurs, il est obligatoire d'élaguer les arbres et de laisser trois mètres entre les couronnes des arbres, rappelle le ministère de la Transition écologique. Le Code forestier, lui, requiert un débroussaillement sur une profondeur de 50 mètres autour des constructions et d'au moins 200 mètres si l'habitation est située près d’une forêt ou d’un espace naturel. Cela vise à créer une zone tampon. Le non-respect des obligations de débroussaillement peut entraîner jusqu’à 30 000 euros d'amende.

Entretenir ses plantes et ses végétaux

La sécheresse et la canicule rendent les végétaux très secs, les rendant très vulnérables et particulièrement inflammables. . Il est ainsi possible d'opter pour des systèmes d'arrosage automatique ou semi-automatique branchés à des récupérateurs d'eau de pluie pour conserver un jardin humide. Afin d’économiser l'eau et de garder le sol humide et la terre fraîche, on n'hésite pas à pailler au pied des plants, mais on s’oriente vers des matériaux non inflammables comme les copeaux d'écorce.

Stocker les matériaux inflammables dans un endroit sûr

Les matériaux et produits inflammables tels que le bois de chauffage, les liquides inflammables ou les bouteilles de gaz doivent être entreposés dans un abri fermé, si possible éloigné de l'habitation et des zones de végétation. Le ministère de la Transition écologique recommande d'éloigner "les tas de bois, cannisses, abris de jardin, haies, objets divers, et de façon générale tous les vecteurs potentiels du feu" d'au moins dix mètres. Quant aux citernes de gaz et de fioul, le gouvernement conseille de les enterrer lorsque c'est possible.

Pour rappel, si vous êtes à l'origine d'un incendie, vous risquez d'être poursuivi pénalement. Si l'incendie est involontaire, la sanction varie entre un an et sept ans d'emprisonnement et une amende entre 15 000 et 100 000 euros. Si l'incendie est volontaire, en revanche, la peine peut monter jusqu'à dix ans de prison et 150 000 euros d'amende.


Sabine BOUCHOUL pour TF1 INFO

Tout
TF1 Info