Qui est Nour Durand-Raucher, le "sosie" de Jean-Michel Blanquer ?

E.Ro
Publié le 28 janvier 2022 à 14h14
JT Perso

Source : TF1 Info

Le "sosie" du ministre de l'Éducation nationale est apparu une nouvelle fois lors de la manifestation organisée jeudi pour le pouvoir d'achat.
Nour Durand-Raucher est notamment conseiller EELV à la mairie de Paris.
D'autres actions militantes sont en préparation, selon lui.

Il s'était d'abord fait remarquer à l'occasion d'un happening devant le ministère de l'Éducation nationale le 19 janvier après la polémique sur les vacances du ministre à Ibiza à la veille de la rentrée scolaire de janvier. Et puis, il est réapparu ce jeudi à Paris, dans le cortège des manifestants mobilisés pour le pouvoir d'achat et les salaires. Le "sosie" autoproclamé de Jean-Michel Blanquer a joué de sa ressemblance avec le ministre de l'Éducation nationale, habillé en costume cravate, et dansé au milieu des manifestants. Une séquence vue des milliers de fois sur les réseaux sociaux.

Mais qui est cet homme ressemblant à Jean-Michel Blanquer ? Invité ce vendredi sur le plateau de LCI, Nour Durand-Raucher est conseiller EELV à la mairie de Paris, et plus précisément conseiller du 11e arrondissement délégué à la sûreté, à la prévention et à la médiation, précise sa fiche sur le site de la capitale. Le quarantenaire est réceptionniste dans un hôtel, indique le groupe écologiste de Paris, dont il est vice-président, sur son site.

"Mes copains me vannent depuis cinq ans"

Cette ressemblance avec le ministre de l'Éducation nationale, il en a conscience depuis que Jean-Michel Blanquer a été nommé au gouvernement en 2017. "Mes copains, ils me vannent depuis cinq ans, au bout d'une semaine, ils ont vu la ressemblance. Mais c'était resté au niveau de mes copains. Et puis là, j'ai vu des militants qui ont commencé à me vanner", relate-t-il sur RMC. Il confie aussi n'avoir pas toujours bien vécu cette ressemblance. "Je me suis même laissé pousser la barbe, alors que je n'avais pas la barbe. Manque de bol, il (le ministre, ndlr) s'est mis à avoir la barbe il y a quelques mois". 

Et finalement Nour Durand-Raucher a finalement joué de ces similitudes. "Il faut qu'on s'amuse, il faut qu'on ait des mobilisations qui marchent en marge de cette campagne pour pouvoir créer du lien et en même temps mettre le doigt sur des vrais sujets (...) on a réussi à faire des actions qui marchent autour des enseignants qui ont un vrai problème et qui méritent de voir leur salaire valorisé", a-t-il déclaré sur notre antenne.

"Créer la surprise"

Quant à la direction du parti duquel il est membre, elle "a dit de continuer" ce genre d'action, a-t-il assuré avant de souligner "on a toujours été un parti qui a essayé d'avoir un pied dans les institutions et dans les mobilisations (...) il se trouve qu'on a eu de la chance d'avoir cette idée qui a fonctionné, mais en réalité c'est quelque chose qui a toujours existé". L'opération infiltration dans les manifestations en jouant sur la ressemblance du conseiller avec le ministre de l'Éducation nationale "s'est montée en 36 heures la semaine dernière", a détaillé Nour Durand-Raucher. 

Et le conseiller de Paris ne compte pas s'arrêter là, même si la prochaine fois qu'il participe à une action "ce ne sera plus en Jean-Michel Blanquer", a-t-il assuré. Mais Nour Durand-Raucher n'en dira pas plus, "on préfère créer la surprise".


E.Ro

Tout
TF1 Info