Salmonelle, bactérie E Coli... de Kinder à Buitoni, la sécurité alimentaire pose question

Pizzas Buitoni : un "avertissement" en 2020, des "manquements" d'hygiène depuis 2012

La rédaction de TF1info
Publié le 15 juin 2022 à 12h09
JT Perso

Source : JT 20h Semaine

Nestlé avait été averti des problèmes d'hygiène existant dans son usine de Caudry.
L'information judiciaire se poursuit, notamment pour homicide involontaire et blessures involontaires.

Les problèmes d'hygiène de l'usine de Caudry de Buitoni, au cœur du scandale des pizzas contaminées, étaient connus. C'est ce que révèle un rapport consulté par l'AFP et qui confirme une information du média Disclose. Ainsi, la Répression des fraudes avait pointé dès 2012 des "manquements" de la part de l'usine, puis a adressé en 2020 un "avertissement" à Nestlé lui demandant de résoudre ces problèmes d'hygiène. 

Un avertissement suivi en 2020

En 2012, la DDPP constatait sur place "des fils de pyrale en différents endroits", puis en 2014, de la "moisissure" et de la "rouille". En septembre 2020, elle faisait suivre à Nestlé une série de manquements toujours dans l'usine de Caudry, qui lui ont valu un "avertissement suivi". Parmi eux, un plafond "malpropre" avec "quelques toiles d’araignées", une peinture "écaillée ou absente par endroits", "le matériel gras et huileux", mais aussi une gaine d'aération "malpropre" avec de la saleté "accumulée". 

Cet avertissement avait donc été suivi de deux nouveaux contrôles annoncés à l'avance en mars 2021, où des "mesures correctives" avaient "été apportées par l’usine". Mais un an plus tard, lors d'un nouveau contrôle fortuit en mars dernier, les inspecteurs ont alors constaté "une très nette dégradation des conditions d’hygiène" par rapport à septembre 2020 et mars 2021.

Lire aussi

Après plusieurs contaminations à la bactérie Escherichia coli, la marque a fermé mi-mars deux lignes de production de pizzas. Malgré tout, des pizzas Fraich'Up sont encore en vente dans certains magasins. Alors que sept nouvelles plaintes ont été déposées contre la marque Buitoni, s'ajoutant à 15 autres plaintes, une information judiciaire est en cours pour des chefs d'homicide involontaire et blessures involontaires.


La rédaction de TF1info

Tout
TF1 Info