La réforme des retraites d'Emmanuel Macron

RATP : enquête interne ouverte après qu’une conductrice de métro a été victime "d’intimidation" de la part de grévistes

La rédaction de LCI
Publié le 31 décembre 2019 à 9h06
RATP : enquête interne ouverte après qu’une conductrice de métro a été victime "d’intimidation" de la part de grévistes

Source : capture écran twitter

GRÈVE - Une conductrice de métro de la ligne 6 a été filmée lundi alors qu'elle s'apprêtait à prendre son service place d'Italie. Encadrée par des collègues, celle-ci a été huée et chahutée par des grévistes. Une enquête interne a été ouverte.

Les images tournées lundi sur les quais de la ligne 6 du métro au niveau de la station place d'Italie ont été vues des milliers de fois depuis leur diffusion et ont suscité de nombreuses réactions. Sur la vidéo visible sur Twitter, une conductrice de métro marche en direction de l'avant de la rame pour prendre son service. Celle-ci est encadrée par des collègues qui la mènent jusqu'à sa cabine. 

Dans le même temps, elle est huée et sifflée par plusieurs grévistes qui protestent, depuis début décembre contre la réforme de retraites. Poussée et repoussée par ses collègues en grève, la conductrice parvient avec l'aide d'agents arborant un brassard RATP Exploitation à finalement pénétrer dans la rame et regagner sa cabine. 

Des actes condamnés par la régie

Face aux images et aux nombreuses réactions qu'elles ont suscitées depuis leur apparition sur les réseaux sociaux, la RATP n'a pas tardé à réagir. La régie a condamné "ces agissements inacceptables" et précisé qu'une enquête interne avait été ouverte. 

La RATP a également rappelé que " si le droit de grève est un droit, empêcher le travail des agents est répréhensible".

La présidente de la région Île-de-France, a elle aussi réagi. Ce mardi, sur le même réseau social, elle se dit"scandalisée par la violence des grévistes a l’égard d’une conductrice qui assure simplement la continuité du service public au bénéfice des voyageurs! Aucune cause ne justifie de telles insultes et un tel harcèlement", appelant à des sanctions exemplaires doivent être prises".

D'autres commentateurs ont été dans le sens des grévistes, indiquant que cette femme serait "bien contente" de pouvoir profiter, si la réforme est modifiée", des "bénéfices" du mouvement. 


La rédaction de LCI

Tout
TF1 Info