Le 20h

Réchauffement climatique : un masque pour... vaches bientôt commercialisé

M.D.
Publié le 9 juin 2021 à 10h04
JT Perso

Source : TF1 Info

INSOLITE - L’initiative ne vise pas à lutter contre la Covid-19 mais à limiter le réchauffement climatique. L'élevage représente plus de 14% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Grâce à ce masque anti-méthane, elles pourraient être réduites de moitié, selon son concepteur.

Des vaches masquées, bientôt dans nos prairies ? Le géant de l’agroalimentaire Cargill France s’apprête à commercialiser un masque capable de filtrer l’air lorsque la vache rote, dans le but de capter le méthane. Objectif, réduire de moitié la pollution causée par les bovins. "L’élevage en général représente 14% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Sur ces 14%, un peu moins de la moitié, 40%, sont causées par le méthane", souligne Diego Morgavi, chercheur à l’Institut national de la recherche agronomique (Inrae), à Clermont-Ferrand.

Car c’est bien connu, les vaches ruminent. Et c’est justement cette action, a priori banale, qui les rend en partie responsables du réchauffement climatique.  En effet, la digestion de la cellulose, contenue dans l’herbe ou le maïs qu’elles mangent, produit du méthane, un puissant gaz à effet de serre dont l’impact sur le climat est 28 fois plus élevé que celui du CO2. Développé par une startup britannique, le dispositif se présente sous la forme d’un harnais. Une fois en place, il permet, en théorie, de transformer le méthane en CO2, par le biais d’un système de ventilation positionné au niveau des nasaux de l’animal.

Réchauffement climatique : et maintenant, un masque pour vache !Source : JT 13h Semaine
JT Perso

Cela va me prendre du temps et surtout ça va avoir pour effet de les stresser

Christophe Becot, éleveur à Saint-Pabu, dans le finistère

Éleveur breton, à la tête d’un cheptel de 120 bêtes, Christophe Becot n’est pas prêt à une telle innovation. "Je ne me vois pas aller tous les matins mettre un masque à mes vaches. Pour elle, ce n’est pas naturel. Cela va me prendre du temps et surtout ça va avoir pour effet de les stresser. Une vache, ça broute avec le nez dans l’herbe. Forcément, le masque va les gêner", juge-t-il. Qui plus est, ce masque a un coût. Prix de l’abonnement, 65 euros par an et par vache, un investissement qui pourrait en partie subventionné, comme toutes les mesures qui permettent de lutter contre le réchauffement climatique. Celui-ci devrait en tout cas équiper quelques bovins dès l’an prochain. 


M.D.

Tout
TF1 Info